Les maladies de l’ordinateur

Ah, l'ordinateur ! Un outil moderne qui n'a pas que des avantages, surtout en termes de santé...La fatigue oculaire

En effet, à force d’avoir les yeux rivés sur son écran durant des heures et des heures, on peut finir par en  développer une fatigue visuelle, s’accompagnant de maux de tête et de troubles oculaires divers et variés. Car on l’oublie souvent, mais nos yeux aussi peuvent être soumis à rude épreuve lors d’une banale  journée au bureau, du fait d’une mauvaise position de travail, d’une station sédentaire prolongée, de la luminosité de l’écran, de l’exposition à trop de lumière artificielle dans la pièce ou encore, de l’absence de  mobilité oculaire qui assèche les mirettes… A partir de là, une kyrielle de petits maux peuvent se développer :

â– si l’écran est disposé de manière trop proche ou si la table est trop basse, cette configuration est susceptible de fatiguer les yeux. Idéalement, la bonne distance par rapport au poste de travail est de 50 à 70 cm, de manière à pouvoir effleurer l’écran en étirant le bras.
â–  quand l’écran n’est pas traité antireflet ou que sa luminosité n’a pas été préalablement réglée en fonction du travail effectué (traitement de texte, dessin), vos yeux peuvent subir une agression. On conseille alors de choisir un écran de bonne qualité et d’éviter aussi de le placer face ou dos à une fenêtre, pour éviter qu’il ne soit source d’éblouissement. De manière générale, il est préférable que la lumière du jour arrive par la droite ou la gauche, et l’intensité de cette dernière peut également être régulée, via des stores, pour harmoniser l’éclairage de la pièce.
â–  quand vous scrutez votre écran pendant de longues heures sans interruption, vos yeux sont obligés de suivre le mouvement et le regard est confiné à une vision de courte distance, sans répit passager. Or, il  faut savoir parfois décrocher, se lever, aller à la fenêtre et s’astreindre à fixer un point, au loin, à l’horizon; ceci dans le but de reposer un certain nombre de muscles soutenant le cristallin.
â–  si vous ne bougez jamais les yeux car, à l’instar de votre corps, ils ont également besoin d’exercice. Il faut donc cligner des yeux le plus souvent possible et s’entraîner à changer de vision (tantôt fixer des points au loin, tantôt de près), histoire de favoriser la mobilité oculaire.
â–  lorsque vous n’avez plus de larmes ; pas du fait d’un coeur sec, non, mais de pauvres yeux déshydratés
qui vous brûlent en fin de journée ! Si les causes sont multiples (pollution, fumée de cigarette, âge…), on impute aussi une responsabilité à l’écran de l’ordinateur : clignements d’yeux raréfiés = sécheresse oculaire. Vous pourrez y remédier en usant de larmes artificielles et en distribuant les clins d’oeil…
â–  quand la lumière artificielle à laquelle vous êtes confrontée en permanence induit chez vous une photosensibilisation. Rien de mieux alors que le noir complet, pour couper toutes les stimulations sur le  nerf optique. On coupe le contact en recouvrant ses yeux avec les paumes de ses mains placées en conque, pendant trente secondes, sans toucher avec les doigts.

Avec sa nouvelle chanson intitulée "Flowers", Miley Cyrus a battu un nouveau record d'écoutes sur la plateforme Spotify.
A l’occasion de la Journée nationale dédiée à la Prévention du suicide des Jeunes, l’ONG marocaine Sourire de Reda a
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4