La création littéraire et le leadership féminin africain mis en lumière à Laâyoune

« L'image de l'Afrique dans la création littéraire africaine féminine » est le thème choisi pour la 1ère édition du Forum International de la création et du leadership féminin organisé du 7 au 9 décembre à Laâyoune, à l'initiative de la région Laâyoune-Sakia-El Hamra.

Lors de la première édition du Forum International de la création et du leadership féminin, c’est « l’image de l’Afrique dans la création littéraire africaine féminine » qui est mis à l’honneur à Laâyoune du 7 au 9 décembre. Un forum qui rassemble donc des grandes figures féminines de la littérature africaine dont l’écrivaine sénégalaise Aminata Sow Fall qui a reçu un vibrant hommage lors de la cérémonie d’ouverture, en inaugurant notamment le mémorial commémoratif érigé en souvenir de ce forum baptisé « Les appels des romancières africaines à l’Afrique-mère ». « J’ai participé à plusieurs forums et conférences à travers le monde, mais c’est la première fois que je vois autant d’enthousiasme, de générosité, de fraternité et de mobilisation autour de cet évènement qui offre un lieu d’échanges, de partage et de découverte », a expliqué l’auteure, avant de s’attarder sur le rôle de la littérature en tant « que lieu de rencontre de tous les humains, à travers leurs rêves, leurs espérances, leur imaginaire créatif et tout ce qui touche l’humain au plus profond de lui-même ». L’objectif de ce forum ? Médiatiser au niveau mondial la valeur ajoutée du capital humain féminin africain et créer une plate-forme d’échange et de réseautage ainsi que de partage des compétences et du savoir-faire entre les femmes africaines, comme l’a mis en avant le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj. Concrètement, les travaux de ces trois jours se divise en trois séminaires : le premier sur « la création littéraire féminine africaine : les rôles, les enjeux et les défis », le deuxième sur « l’image de la femme dans le roman féminin africain », et le troisième sur « les fondements culturels de la création littéraire féminin africain ». Au programme également, des cours de formation sur les techniques d’écriture destinés aux jeunes créateurs de la région, et des rencontres avec des romancières africaines comme les Marocaines Zahra Remige, Halima Zine El Abidine, Rabiaa Rihane, Khadija Baba et Souad Maelainine, ainsi que la Tunisienne Amina Rmili ou encore Fatou Keita de Côte d’Ivoire.

Myriam s’est laissée berner par un homme qui avait tout du prince charmant. Elle nous raconte à travers ces lignes
La pièce de théâtre sera jouée le mercredi 13 novembre au Studio des Arts Vivants à Casablanca.
Une femme frigide, ça veut dire quoi au juste? Ce trouble serait-il un mythe ou bien a-t-il une réalité d’un
Le monde de la high-tech est en perpétuelle évolution. Futuristes, étonnantes et parfois insolites, les innovations de la technologie ne
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4