Faut-il s’inquiéter de voir éclore des signes morbides chez un ado ?

Les goûts morbides des ados ont de quoi dérouter les parents. L’adolescence est ce tournant où l’on doit faire le deuil de son enfance et tuer les images enfantines. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que l’ado pense à la mort. Il essaie de dessiner les contours de sa nouvelle personnalité et de l’adulte qu’il se prête à devenir dans un monde anxiogène. Penser à son avenir c’est aussi évoquer la finitude et donc la Mort. Il n’y a rien d’inquiétant dans cette démarche, si de temps à autre, l’ado dessine un cercueil sur un coin de feuille et apprécie des bijoux et habits ornés de tête de mort. En revanche si ces allusions morbides deviennent obsessionnelles ; s’il lui arrive d’évoquer l’option du suicide, il faut se faire aider par des professionnels au plus vite.

Nos remerciements à Dr. Samina Benjelloun, pédiatre.

Ghizlaine Badri Lahlou est curatrice et commissaire d’exposition de “Révélation de l’âme”, la nouvelle exposition de Rajae Lahlou à la
L’intimité du couple pendant le mois sacré est négligée. On croit bien à tort que spiritualité et sexualité ne peuvent
L’Atelier Saveurs nous propose pour ce Ramadan de belles recettes, inspirées d'une cuisine de grand-mère, pour sublimer la table
Dévoilé officiellement le 1er avril dans les rues de Casablanca le 1er avril, Yango Navigation promet une transformation radicale des
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4