Mariage marocain, à quel prix ?

Fini le célibat ! Vous avez trouvé l'élu(e) de votre cœur, peut-être même avez-vous déjà organisé vos fiançailles. Maintenant, place aux préparatifs du grand jour ! Mais par où commencer et comment estimer le coût de cette célébration tant attendue ?

La saison des mariages approche à grands pas, et pour les futurs mariés, c’est le moment de planifier et budgétiser chaque détail pour que le grand jour soit mémorable. Organiser un mariage demande une planification méticuleuse, des mois à l’avance, pour que tout soit parfait le jour J. Du choix des tenues à la réservation de la salle de réception, en passant par la sélection du traiteur et de l’orchestre, chaque détail compte et pèse sur le budget du couple. Certains optent pour des célébrations modeste, tandis que d’autres se lancent dans des dépenses somptuaires dépassant parfois les 5 millions de dirhams.

L’organisation d’un mariage

Organiser un mariage au Maroc offre une gamme de possibilités à différents prix : le coût de votre célébration varie considérablement en fonction de ses caractéristiques. Si vous envisagez une cérémonie intimiste, il est tout à fait réalisable de respecter un budget restreint. En revanche, pour ceux qui rêvent d’un mariage grandiose avec de nombreux invités et une multitude de services supplémentaires pour animer la fête, le coût de l’événement sera plus élevé. “Avant toute chose, il est crucial que les futurs mariés établissent un budget précis en déterminant le nombre exact d’invités”, souligne Sahar El Maazouzi, wedding planner.  Elle insiste sur l’importance de passer à l’étape suivante : dresser une liste exhaustive des préférences des mariés pour le jour J. “Il est essentiel de penser à chaque détail, car ce sont souvent les petits éléments qui engendrent les plus grands coûts”, souligne-t-elle.

Bien souvent, les futurs mariés ne mesurent pas l’ampleur de l’équipe mobilisée pour la réalisation d’un mariage. Serveurs, décorateurs, fleuristes, orchestre, techniciens, et bien sûr le traiteur et son équipe, chaque professionnel joue un rôle essentiel dans la réussite de l’événement. “Leur nombre peut rapidement grimper, atteignant parfois jusqu’à 40 prestataires, selon l’envergure de la cérémonie”, relève la wedding planner. Selon elle, pour les couples aspirant à une célébration sans tracas et parfaitement orchestrée, engager un wedding planner est souvent la solution idéale. Les tarifs des wedding planners varient : certains proposent des forfaits allant de 5.000 à 12.000 dirhams, tandis que d’autres préfèrent un pourcentage du coût total du mariage, généralement entre 2 et 5 %.

Lieu de réception 

Penchons-nous d’abord sur le choix de la salle de réception. La superficie du lieu et donc sa capacité d’accueil, son emplacement en ville ou en périphérie, les installations et équipements disponibles, la saison de location, tout cela influence le coût de la location. En règle générale, les prix oscillent entre 5.000 et 700.000 dirhams pour une nuitée, voire davantage pour les villas offrant de nombreuses chambres et pouvant accueillir plus de 200 personnes. La plupart des couples optent pour des salles privées proposant à la fois la salle, les services du traiteur et éventuellement l’orchestre pour animer la soirée. “Bien sûr, il est possible de choisir un forfait tout inclus ou d’apporter des modifications pour le personnaliser, mais il faut négocier le prix en conséquence”, souligne Sahar El Maazouzi. Il est important de noter que ces tarifs n’incluent pas les frais d’organisation de la cérémonie du mariage. En moyenne, en plus des frais de location de la villa, il faut compter environ 200.000 DH, voire plus, pour la décoration et les services personnalisés.

Dans de nombreuses villes du Maroc, l’offre de lieux de réception est diversifiée. “Les jeunes mariés peuvent choisir de célébrer dans leur propre maison, de louer une salle de mariage fermée ou en plein air, d’opter pour une villa, de réserver un riad, de privatiser la salle d’un hôtel de luxe, voire d’organiser un mariage en plein désert”, explique la wedding planner. Les tarifs varient selon chaque choix et sa gamme respective. Tout comme pour les salles de mariage, les villas, les salles d’hôtel, etc., tout dépend également de leur niveau de gamme. “Les salles de fêtes des hôtels sont très prisées, avec des tarifs démarrant à partir de 120.000 DH pour une réservation dans un hôtel de luxe”, ajoute Sahar El Maazouzi.

Traiteur 

Pour ceux qui font appel à un traiteur pour le repas de mariage, les options sont variées. Ils peuvent choisir un menu classique comprenant du poulet et du méchoui, ou opter pour une formule plus élaborée avec une sélection de salades, de poissons, de pastillas et d’autres plats pour satisfaire tous les palais. De nos jours, les traiteurs proposent même des cocktails dînatoires qui rencontrent un vif succès auprès d’une certaine classe sociale. “ Certains accordent moins d’importance à la décoration de la table et privilégient la qualité des plats, tandis que d’autres préfèrent des mets raffinés servis sur des tables en cristal avec des couverts et des assiettes haut de gamme”, explique Mohamed Rahal, maître traiteur. En ce qui concerne les tarifs, le coût pour une table de 10 personnes avec un menu classique varie généralement de 3.000 à 15.000 dirhams, voire plus selon les plats proposés. “Le prix peut augmenter avec l’ajout de services supplémentaires tels qu’un pâtissier-glacier renommé ou l’inclusion de cuisines exotiques comme l’italienne, la thaïlandaise ou la chinoise”, fait savoir le maître traiteur.

“Les mariés ont généralement le choix entre trois types de buffet, le cocktail dînatoire, le buffet froid et le buffet chaud et froid”, relève Jamila Mahboubi, traiteur. Elle explique dans  ce sens que les prix débutent à 10.000 dirhams et peuvent aller jusqu’à l’infini en fonction des mets, et du nombre de personnes. Aussi, diverses tendances sont introduites dans les idées d’organisation, de décoration et de buffet pour la célébration du mariage marocain. Parmi elles, le Food truck se distingue comme une option originale et séduisante pour une animation gastronomique. “Tout comme pour les buffets traditionnels, les possibilités gastronomiques avec les food trucks sont infinies, avec des menus modulables selon les préférences et le budget de chacun”, ajoute Jamila Mahboubi.

La Neggafa

La Neggafa, figure emblématique des mariages marocains, occupe une place centrale dans les préparatifs de la cérémonie. Chargée de garantir le bon déroulement de la soirée, elle orchestre avec précision le défilé des tenues des mariés, fournissant les indispensables “amariya”, “tyafer”, tenues et bijoux. Selon Mounia Neggafa Dar Benjelloune, les tendances évoluent, les jeunes mariées recherchant désormais des caftans personnalisés, moins chargés et plus modernes, exprimant ainsi des exigences croissantes. Le coût des services d’une Neggafa varie selon plusieurs critères, notamment la qualité des tenues, la renommée des stylistes sollicités et surtout la nature des bijoux fournis.

“La gamme de la neggafa dépend également des bijoux qu’elle propose. Si les parures en or et diamant sont devenues rares, elles restent un signe de luxe et de distinction, influençant naturellement les tarifs”, explique Mounia de Dar Benjelloune. Dans l’éventail des prestations proposées, les tarifs débutent généralement autour de 20.000 dirhams pour des services standards. En ce qui  concerne des prestations plus élaborées, offrant une variété de tenues et de bijoux de qualité supérieure, les prix peuvent grimper jusqu’à 50.000 ou 70.000 dirhams. Quant aux services haut de gamme, destinés à une clientèle exigeante en quête d’exception, leur coût dépasse souvent les 100.000 dirhams pour des prestations haut de gamme ou de luxe. “Les tarifs sont ainsi déterminés par la somptuosité des parures, la beauté des tenues et la rareté des bijoux”, poursuit Mounia.

L’animation, le décor et tout le reste

Autres centres de dépenses : l’orchestre et le photographe. Le premier assure l’animation de la soirée et le divertissement des convives. Et les tarifs pratiqués, selon la notoriété et  l’expérience de l’orchestre, varient entre 30.000 et 70.000 dirhams, voire plus. Les groupes musicaux traditionnels tels que Aissaoua et dekkaykiya sont payés entre 3.000 et 7.000 dirhams, en fonction de leur renommée et du temps ainsi que des prestations qu’ils proposent. Le cachet des artistes connus au Maroc démarre à partir de 70.000 DH et peut grimper jusqu’à 150.000 DH. “Les prix peuvent même être plus chers lorsque les mariés souhaitent faire venir des orchestres de l’étranger”, précise Mohamed Rahal.

 La décoration florale représente également un poste important dans le budget global du mariage. Les fleuristes rivalisent d’ingéniosité pour offrir un éventail éblouissant de fleurs, de designs et de contenants, transformant chaque espace en un véritable jardin d’éden. Désormais, les simples centres de table laissent place à des compositions florales sophistiquées. Ceci dit, cette touche de magie a un prix : le coût de la décoration florale peut varier considérablement, allant de 20.000 à 100.000 dirhams, voire plus, en fonction des types de fleurs, des saisons et de l’origine des produits, nous révèle Mohamed Rahal.

 Quant au photographe/caméraman, ses honoraires peuvent varier de 5.000 à 30.000 dirhams, voire davantage. Jamal, photographe/caméraman à Rabat, explique que les tarifs dépendent de divers facteurs, notamment l’équipe de techniciens mobilisée, le matériel utilisé (drone, caméras, etc.), la qualité de l’image, le nombre de photos et de vidéos souhaitées, ainsi que la complexité de la couverture de l’événement. Le pack coiffure-maquillage démarre pour sa part à partir 2.000-3000 dirhams et peut atteindre, voire dépasser les 20.000 dirhams. Des frais relatifs au chocolatier, aux cartons d’invitations, à la pièce montée, aux chambres d’hôtel pour les invités et une série d’autres dépenses viennent s’ajouter au budget.

 Ainsi, les prix du mariage au Maroc varient considérablement, des célébrations intimes et économiques organisées à domicile aux extravagances luxueuses dans des lieux prestigieux. Avec des budgets pouvant osciller entre 100.000 dirhams et plusieurs millions de dirhams, chaque couple peut créer le mariage de ses rêves, adapté à ses moyens et à ses aspirations.

“Un moment de joie avant tout”

Ces derniers temps, la scène des mariages a subi une véritable métamorphose. Jadis, les choix se limitaient à des décisions plutôt simples : couleurs de caftan, styles de bijoux. Mais aujourd’hui, c’est tout un univers à explorer. Les futures mariées recherchent la personnalisation ultime, des caftans sur mesure, des créations qui leur ressemblent de A à Z. Les prix peuvent varier considérablement, allant de quelques milliers à plusieurs dizaines de milliers de dirhams, selon les désirs de chacune. Avec l’avènement des réseaux sociaux, la compétition est féroce. Chacune veut un mariage unique, qui se démarque, loin des clichés habituels. Trois tenues deviennent la norme, 

là où autrefois, une dizaine étaient de mise.

Pourtant, ce n’est qu’une partie du tableau. Les salles traditionnelles sont peu à peu délaissées au profit de lieux plus spacieux au bord de l’eau, en symbiose avec la nature. Les choix culinaires deviennent aussi plus audacieux, avec des sushis, des mets exotiques et même des escargots qui trouvent leur place sur les tables de réception. Les petits détails, moquette, fleurs, couverts, table de famille, sont désormais les stars du show. Certains éléments sont dénichés localement, d’autres importés. Certains éléments sont dénichés localement, tandis que d’autres sont importés, selon les souhaits des clients.

Ainsi, organiser un mariage est tout un art, une danse subtile entre traditions et modernité. Malgré tous ces changements, il est essentiel de savourer pleinement chaque instant de cette journée mémorable ! Et n’oublions pas, la vraie magie réside dans les moments partagés avec ceux qui vous sont chers, bien au-delà des détails de l’organisation.

 

Avez-vous constaté de grands changements au niveau des repas de mariage ?

De plus en plus de personnes optent pour des choix plus occidentaux, comme les salades burratas, les salades césar et les filets. Cela me peine, car dans d’autres pays, les mariages conservent fidèlement leurs traditions. Nous avons malheureusement oublié nos racines et nos traditions, mais le client reste roi. Il est vrai que l’on peut apprécier des plats occidentaux que l’on peut déguster chez soi ou dans des restaurants, mais il est dommage de les voir servis lors d’un mariage marocain.

Cette évolution est-elle influencée par les réseaux sociaux ?

Oui. Le problème réside dans le fait que les clients se fient trop souvent à ce qu’ils voient sur les réseaux sociaux, sans tenir compte de la qualité réelle des plats. Même si le dressage est impeccable, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Je conseille aux futurs mariés de visiter les cuisines et les ateliers des traiteurs avant de faire leur choix, de s’assurer

qu’ils disposent des certifications nécessaires et de vérifier les normes d’hygiène.

Quel est le coût d’un mariage marocain basique, moyen et féerique ?

Une cérémonie de mariage basique exige un budget d’environ 200 à 300 0000 DH. Et plus on va être exigeant et chercher à se faire plaisir, plus il faudra débourser plus. Certains mariages coûtent 2 millions de dirhams et même plus, beaucoup plus. 

Quels conseils donneriez-vous aux futurs mariés pour trouver un bon rapport qualité-prix ?

Mon conseil serait de ne pas organiser un mariage pour faire plaisir aux autres ou par peur du qu’en-dira-t-on. Un mariage est avant tout un moment de bonheur familial, que l’on doit organiser selon ses propres désirs. Deux plats et un dessert de qualité suffisent largement, pourvu qu’ils soient préparés dans des conditions d’hygiène irréprochables et avec des ingrédients de qualité.

 

C’est au quartier Gauthier, que le Radisson Hotel Group a choisi d’installer son deuxième hôtel dans la ville blanche. Le
Emirates compte faire don de milliers de sacs à dos pour enfants fabriqués à partir de matériaux d'avions recyclés. Ces
S’étend sur près de 500 m² , le premier Flagship Store Puma offre une vaste gamme de produits, allant des
Les enjeux de l’IA en Afrique est au cœur du forum de haut-niveau organisé par Ai Movement-UM6P en partenariat avec
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4