Dr Bouchra Benchekroun : “Le jeûne permet au corps de se débarrasser des toxines”

Bouchra Benchekroun, nutritionniste psychothérapeute, nous livre ses précieux conseils pour un Ramadan sain.

Après des études de médecine, le Dr Bouchra Benchekroun a poursuivi sa spécialisation en nutrition à l’université Bichat Paris. Puis elle a axé ses recherches sur la prévention des maladies et sur le lien entre la nutrition, l’hygiène de vie, le stress et l’apparition des maladies, ainsi que sur les moyens les plus efficaces de détecter les dysfonctionnements puis de renforcer le corps afin de favoriser la guérison. 

La surconsommation alimentaire qui caractérise trop souvent le mois de Ramadan est en contradiction flagrante avec l’esprit même du jeûne. Comment apprendre à maîtriser ses compulsions alimentaires et nouer une relation saine avec la nourriture ?

Le mois du jeûne est une prescription divine pour justement dompter nos pulsions, nos envies. Elle nous rappelle une introspection continue de nos sens gustatifs, une sorte de mise en repos pour les discipliner et les ramener à l’ordre une fois par an. Or nous faisons tout le contraire car nous nous sommes programmés en mode “manque”. Forcément notre cerveau va agir dans le sens de rattraper ce manque par la surconsommation. 

Cette restriction dans le temps a une portée sur notre santé physique et aussi mentale 

Le jeûne aiguise notre volonté à se restreindre, et à maîtriser nos envies, nos abus …notre égo.  Le jeûne permet au corps de se débarrasser de toutes les toxines et l’inflammation qui le rend malade.

Quand nous remettons en esprit tous les bienfaits que le jeûne nous procure et que nous en sommes conscients, il ne faut pas passer à côté de cette occasion. C’est la connaissance qui élève la conscience pour le changement !

Quelle définition pourriez-vous donner du jeûne idéal ?

Le ramadan est un exemple de jeûne idéale. Il est sec, permettant ainsi un meilleur nettoyage du corps. Il dure 1 mois pour consolider le résultat. Et surtout il est court : se priver de nourriture durant 12 à 16 heures offre une pause bienfaisante à l’organisme. En fait, digérer nécessite beaucoup d’énergie ! Un jeûne court laisse donc le temps aux organes digestifs de traiter et d’éliminer le contenu des repas précédents. Du coup, on se sent tout de suite plus léger et plus en forme, le teint s’éclaircit et les paramètres sanguins (glycémie, triglycérides…) s’améliorent.
Quand le ramadan est bien suivi, il  permet notamment un changement de la composition du microbiote intestinal, avec une multiplication du nombre de “bonnes” bactéries capables d’agir indirectement sur la pression artérielle. Le jeûne agit comme un catalyseur pour les micro-organismes protecteurs dans l’intestin. La santé s’améliore clairement très rapidement et les patients peuvent réduire leur prise de médicaments ou même souvent les arrêter complètement. Cela pourrait les motiver à adopter un mode de vie sain à long terme.

Quels aliments privilégier pour la rupture du jeûne ?

L’eau est primordiale avec des dattes pour rompre le jeun, puis une soupe suivie d’un repas léger. On pourrait se permettre quelques écarts mais une fois le ventre plein de bons nutriments, la prise est alors modérée et sera moins stockée dans les réserves.

Vous dites “ De la santé émotionnelle dépend la santé physique”. Pourriez-vous nous expliquer cette approche ?

La restriction alimentaire a un impact important sur le cerveau. Ce n’est pas un hasard si c’est une prescription dans plusieurs traditions religieuses.  Sur le plan émotionnel, la spiritualité calme le cœur et le cerveau, ce qui libère des hormones de bien-être et impacte tout le corps. De plus, et du fait que le sang est moins chargé de toxines et nettoyé par la restriction alimentaire. C’est pourquoi les bienfaits du ramadan agissent sur le corps et l’esprit et permettent de retrouver la santé globale.

“Au cœur de la guérison “

Le livre du dr Bouchra Benchekroun explique parfaitement cette approche globale corps esprit et l’intérêt du jeûne et la spiritualité dans le processus de la santé et la guérison.

Les découvertes récentes de la biologie, des neurosciences et de la physique quantique nous invitent à une prise de conscience nouvelle de ce que nous sommes – une vision globale corps-esprit qui manque fondamentalement dans la médecine “moderne” – et dévoilent les moyens extraordinaires que nous possédons pour acquérir la santé. Notre alimentation, notre hygiène de vie, et surtout notre esprit, jouent un rôle décisif aussi bien dans le déclenchement de la maladie que dans sa guérison. Ce livre met en exergue des possibilités thérapeutiques accessibles et pleines d’espoir.

“Au cœur de la guérison “, Éd. Orion

 

Le nouveau siège Bosch va réunir sous un même toit les activités commerciales clés de Bosch au Maroc, en accueillant
Pour cette saison, le menu se fait rafraîchissant pour une délicieuse mise en bouche. C’est ce que nous propose Aïssam
Dans le domaine des relations amoureuses, les conseils pullulent quant à la meilleure façon de gérer les conflits. L'un d'eux,
Depuis son implantation en 1943, L'Oréal Maroc a transformé le secteur de la beauté au Maroc grâce à son engagement
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4