“Zanka contact” du Marocain Ismaël El Iraki séduit la Mostra de Venise

Présenté en première mondiale à la Mostra de Venise, le film "Zanka Contact" du réalisateur marocain Ismaël El Iraki a séduit le public et les journalistes qui n’ont pas tari d’éloges sur lui. Sera-t-il sacré le 12 septembre prochain lors de la cérémonie de clôture de ce prestigieux festival ?

Bravant l’épidémie de covid-19, la 77ème édition de la Mostra de Venise a bien eu lieu cette année aux dates prévues. Un film marocain figure parmi la sélection officielle. Il s’agit de “Zanka Contact”, premier long métrage de Ismaël El Iraki.

Tourné en 2019 dans la ville de Casablanca et ses environs, le film réunit Said Bay, Fatima Atef, Khansa Batma, Abdel Rahman Mbiha , Mourad Zaoui et Ahmed Hammoud qui incarne le rôle de “Larsen” une rock-star toxicomane marocaine qui a fait carrière en Angleterre…

La musique rock sert de toile de fond au film qui déroule de nombreux évènements ayant eu lieu au Maroc. L’idée du film est venue à Ismaël El Iraki, 36 ans, de son propre stress post-traumatique à la suite des attentats du Bataclan à Paris dont il a été l’un des survivants.

Ce film rock, comme le rappelle le réalisateur, raconte l’histoire de “Larsen”, un rocker dépassé et qui a perdu sa voix. Il tombe amoureux de Rajaa, une ex-prostituée à la voix d’or pour qui il compose des chansons inspirées de sa vie nocturne dans les rues dangereuses de Casablanca, un Maroc underground et méconnu.

Ce road-movie, explique le réalisateur est “une espèce de déclaration d’amour au rock’n roll, au style western, aux serpents, aux motos, …tout ce que j’aime. Ça se passe dans un Maroc underground un peu tragi-comique, avec des personnages hauts en couleurs, un mec mélomane, un tortionnaire un peu déjanté, une ex-prostituée, qui élève des pitbulls dans le sud du Maroc, avec sa carabine, …C’est une histoire de libération pour deux personnages qui portent en eux un trauma très lourd.”
À noter que le Centre cinématographique marocain a octroyé une subvention de 4,2 millions de DH au film “Zanka Contact”.

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4