Women’s Tribune : les comportements responsables, gages de l’avenir

Entreprendre en conscience, agir en conscience, financer en conscience et innover en conscience sont les quatre grands axes autour desquels s'articulent la 8ème édition de Women's Tribune dont le coup d'envoi a été donné ce vendredi 16 mars à Essaouira.

 

« Nous sommes donc à une passionnante croisée des chemins qui nous oblige à articuler notre philosophie d’action avec de nouveaux comportements responsables et une volonté d’entreprendre durable. Un challenge que nous ne pouvons nous permettre de rater et que la France a compris avec la « loi Pacte » envisagée, entre autres, pour créer un nouveau statut pour les entreprises souhaitant allier mission sociétale et rentabilité. Autrement dit, « une entreprise à mission« , a insisté Fathia Bennis, lors de l’ouverture des travaux de la 8ème édition de Women’s Tribune. Les grandes lignes du Forum ainsi tracées, des  contributrices et contributeurs remarquables ont essayé, chacun selon son domaine de compétences,  à défricher le terrain pour apporter des réponses et des ébauches de solutions à des thématiques engageant les femmes arabo-africaines en tant qu’actrices du développement de la société d’aujourd’hui et de demain.
Ainsi et après une première matinée dédiée au coeur du sujet de cette édition, à savoir Entreprendre en conscience et son interaction avec les enjeux planétaires du développement durable, l’après-midi de cette première journée s’est déroulée en présence de l’ancien premier ministre Abderrahmane El Youssoufi et a été consacrée à la problématique « Entreprendre en conscience pour protéger la planète et faire monde commun ». Les intervenants ayant pris part à la table ronde se sont interrogés sur les nouvelles relations à inventer pour le siècle qui s’ouvre face à l’injustice environnementale et sociale, les migrations climatiques et les lourdes conséquences pour l’espèce humaine et les économies de l’agriculture, de la forêt ou encore de la pêche. « Communiquer en conscience », deuxième table ronde de cette après midi a permis au second panel de s’interroger sur la communication digitale et la meilleure façon pour réapprendre à communiquer en toute conscience.

À rappeler que les travaux de l’après midi de cette première journée ont été introduits par le discours de Driss el Yazami, président du Conseil National des Droits de l’Homme. « Considérer les droits de l’Homme aujourd’hui, c’est aussi regarder au-delà de nos frontières, se rappeler que nous faisons partie intégrante de la même famille humaine et que nous sommes tous, chacun à son niveau, comptables des violations dont elle souffre. C’est emprunter sans complexe les chemins ardus de l’universalité et de l’effectivité des droits, héritiers reconnaissants aux pères fondateurs, conscients et intransigeants face à toutes les injustices qui demeurent et aux défis qui s’annoncent« , a souligné à juste titre le président du CNDH.

 

 

 

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4