Vidéo agression Safi : Une enquête ouverte après qu’une femme ait été tabassée, accusée de rapports sexuels

Une nouvelle vidéo sur les réseaux sociaux révolte et la gendarmerie royale enquête. Une femme a été frappée au visage par un groupe d’hommes cagoulés près de Safi. Elle est soupçonnée d’avoir eu des rapports sexuels, en plein mois de Ramadan, avec un chauffeur clandestin.

La gendarmerie royale enquête sur la nouvelle affaire qui écoeure les Internautes, comme l’affirme Telquel Arabi qui a consulté une source judiciaire. Le 30 mai, une vidéo est postée sur les réseaux sociaux, montrant une femme, le nez ensanglanté, à bord d’un véhicule utilitaire. Autour d’elle, des hommes cagoulés armés, pour certains, de battes. Tel un interrogatoire, elle est obligée de répondre aux questions lancées de tout côté. Son tort ? Être dans la même voiture qu’un autre homme, à savoir le chauffeur clandestin (khattaf), dans un endroit un peu éloigné. D’après Telquel Arabi, la localité serait le douar Oulad Mhaya, près de Safi. Les assaillants qui ont pris la casquette de la « brigade des mœurs » accusent le duo d’avoir eu des rapports sexuels en plein mois de Ramadan. La jeune femme et le chauffeur nient et tentent de leur expliquer qu’ils sont face à une étudiante effectuant tout simplement des recherches de terrain. En vain. Les coups reprennent et la vidéo s’arrête…

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4