une Partenaire de cœur

Caftan s'est engagé cette année auprès d'une jeune association : la fondation Coeur & Diabète.

FDM Pourquoi la fondation Coeur & Diabète ?

Jamila Fruchart Najib : La fondation Coeur & Diabète, qui est encore jeune, a toute sa place quand on connaît les données épidémiologiques désastreuses des maladies cardio-vasculaires et du diabète. Les dernières statistiques, datant de 2004, ont révélé un taux de mortalité en lien avec les affections cardio- vasculaires de 17,1 millions sur la planète. Pour les cas de diabète, le monde compte environ 348 millions de victimes. Malheureusement, le Maroc n’échappe pas à cette expansion. Une telle fondation a donc bel et bien un rôle à jouer.

Que pensez-vous de votre partenariat avec Caftan ?

L’événement Caftan va beaucoup nous aider en matière de visibilité. Il faut être réaliste : on a beau développer des actions et réfléchir à des projets, si on n’a pas un groupe de presse sur lequel s’appuyer pour diffuser nos idées, ça ne sert à rien. On a besoin de supports médiatiques, surtout en ce qui concerne les programmes de sensibilisation.

Quels projets comptez-vous initier ?

Nous travaillons principalement sur la mise en place de programmes de sensibilisation. C’est la raison pour laquelle nous sommes très contents de ce partenariat. Nous avons besoin de la presse pour nous aider à diffuser nos messages et à sensibiliser le grand public au dépistage. Nous souhaitons surtout renseigner sur les conséquences de telles maladies. Comme vous le savez, il s’agit d’affections silencieuses. Les gens n’ont mal nulle part. Et c’est d’autant plus difficile pour eux de consentir à prendre des médicaments. Là aussi, il y a beaucoup à faire en ce qui concerne l’éducation thérapeutique auprès des patients. Notre rôle sera d’informer les populations des risques encourus et des mesures destinées à limiter l’incidence de ces maladies. En plus du volet préventif, nous avons d’autres ambitions. J’espère que nous aurons un jour les moyens de soutenir et de favoriser des programmes de recherche dans le domaine au Maroc. Le pays étant en pleine expansion, la recherche constitue un levier de développement primordial.

Quelles sont les actions que vous prévoyez de mettre en place dans l’immédiat ?

On essaie d’impliquer les autorités de tutelle pour la mise en place d’une action de sensibilisation nationale auprès des jeunes. Nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère de la Santé ainsi que le ministère de l’Education nationale, avec lesquels nous avons déjà eu des réunions de travail. Tout le monde est très enthousiaste par rapport aux idées que nous avons avancées.

Comment est née l’idée de cette fondation, et quels sont ses partenaires ?

Comme je le disais, la fondation est encore jeune. Elle est née au mois de janvier, lors du “Dîner du coeur”, un grand repas caritatif qui a permis de récolter les fonds nécessaires pour le démarrage des travaux. L’idée est née du fait que je suis marocaine avant tout. Je suis originaire d’Oualidia et j’ai fait mes études à Casablanca où j’ai décroché mon baccalauréat. Après, j’ai été en France où j’ai fait des études de médecine. Je suis de retour au Maroc depuis juillet 2006. Avec mon mari, Jean-Charles Fruchart, qui est aussi président de la fondation française reconnue d’utilité publique “Coeur et Artères”, nous avons décidé de mettre tout en oeuvre pour la création d’une fondation de droit marocain. Notre initiative a été très vite soutenue par le ministère de la Santé et les sociétés savantes marocaines. Je suis contente de pouvoir faire quelque chose pour mon pays. C’est le minimum.

Au bureau comme au bord de mer, la robe courte est l'atout charme de votre garde-robe estivale.
Snoop Dogg portera la flamme olympique, vendredi 26 juillet, lors de l’ultime journée de relais. À 52 ans, il est
Populaire suite à l'élévation du style Mob Wife, l'imprimé léopard prolonge son heure de gloire et s’accapare notre dressing swimwear
Le projet néerlandais-marocain « Urban Safar Tanja » est plus qu’une performance. C’est un spectacle itinérant, un voyage théâtral émotionnel
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4