Une fatwa contre le terrorisme rendue publique

Muhammad Tahir-ul-Qadri, un éminent érudit musulman d'origine pakistanaise, a condamné mardi les terroristes qui se revendiquent musulmans dans une fatwa rendue publique à Londres.

C'est au cours d'une conférence de presse à Londres, que Muhammad Tahir-ul-Qadri a

 condamné les actes de terrorisme tout en rappelant que ceux-ci ne peuvent être accomplis au nom de l'islam, dans une fatwa de quelques 600 pages.

Les kamikazes "ne peuvent pas prétendre que leur suicide sont des actes commis par des martyrs qui deviendront des héros de l'oumma [la communauté musulmane], non, ils deviendront des héros du feu de l'enfer", a déclaré le DrTahir-ul-Qadri. "Il n'y a aucune place pour le martyre, et leurs actes ne seront jamais, jamais, considérés comme le djihad", a-t-il ajouté.

Cette fatwa "peut être considérée comme l'argumentaire théologique le plus complet contre le terrorisme islamiste à ce jour", selon la fondation londonienne Quilliam, qui combat l'extrémisme musulman.

S'il n'est pas le premier à condamner le terrorisme, M. Qadri a souligné que cette fatwa écartait complètement tout type d'excuse pour justifier la violence, et a rappelé que l'islam était une religion de paix, appelant d'autres responsables religieux à rejoindre sa position.

Muhammad Tahir-ul-Qadri est à la tête du mouvement Minhaj-ul-Quran, une organisation de tradition soufie, qui combat l'extrémisme religieux.

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4