Un dynamisme et une vague d’espoir au Forum de la Mer

Une panoplie de « citoyen de la Mer » s’est réunie du 2 au 6 mai à El Jadida. Un nom inspirant choisi comme thème de la 6ème édition du Forum de la Mer afin d’inspirer et de démontrer que les solutions sont à porter de main. A la sortie, un pari réussi !

Des responsables d’association, des experts, des institutionnels, des entrepreneurs ou de simple amoureux de la mer ont répondu présent à l’appel de la 6ème édition du Forum de la Mer. Un événement fondé par Mehdi Alaoui Mdaghr et organisé du 2 au 6 mai à El Jadida par le cabinet de conseil en Développement Durable et en événementiel Eganeo ainsi que par l’ONG Planète citoyenne. Pendant quatre jours, des spécialistes marocains et étrangers ont donné espoir et ont encouragés le public à se retrousser les manches puisque les solutions existent. Par exemple, les participants des ateliers, modérés par Brigitte Bornemann et El Mostafa Fakhir, ont présenté des initiatives citoyennes qu’elles soient maritimes, littorales, terrestres ou numériques, visant à protéger ou exploiter durablement les ressources des océans et des mers. Parmi les solutions énoncées, celles concernant la récupération des déchets plastiques en mer, la création d’une aire marine protégée d’un nouveau genre et d’une plate-forme merlittoral 2030, la mise en place d’une traçabilité et d’une technologie numérique pour une consommation responsable et durable des produits de la pêche artisanale ou encore des produits plastiques remplacés par des produits à base d’algue. Ces interventions, inspirées d’ici ou d’ailleurs, ont illustré le dynamisme et la créativité des acteurs de la mer impliqués dans l’Objectif de Développement Durable (ODD) 14 visant à « conserver et exploiter de manière durable les Océans et les Mers », ont souligné les organisateurs dans un communiqué. Mais être citoyen de la mer est loin de se limiter qu’à ce seul aspect. Au Théâtre de la Cité Portugaise, le président de l’ONG SOS Méditerranée, Francis Vallat, a ainsi décrit son combat pour le sauvetage des migrants, l’historien Laurent Vidal a évoqué avec poésie et érudition les temps de la Mer, le professeur Miloud Loukili a défendu l’impossible refus de l’horizon maritime marocain et la présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard, Patricia Ricard, a raconté son parcours de citoyenne de la Mer. Autre temps fort du Forum : outre l’Archipel des enfants qui a rassemblé des milliers de boutchoux, le Sea Lab qui a été remporté cette année par Loubna El Ghallab. Elle a défendu, en 180 secondes, son projet de mise en valeur du littoral et des habitants d’Ain Sebaa (Casablanca) face au jury présidé par Jean-Pierre Glasser, ancien président de l’association des Glénans, mettent en avant les organisateurs. Le concours était ouvert aux chercheurs et, cette année pour la première fois, aux entrepreneurs et membres associatifs porteurs de projet. Une 6ème édition qui a également vu le lancement à El Jadida de l’association du Forum de la Mer pour que les actions se poursuivent encore et toujours…

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4