#TheySaid : le hashtag qui dénonce les commentaires sur nos physiques

Toutes les filles ont entendu au moins une fois dans leur vie des petites remarques blessantes, lancées au détour d’une conversation sur leur physique du style « tu manges trop » ou encore « tu ne fais pas assez attention à toi ». Pour dénoncer ces critiques, un hashtag est apparu fin mai: #TheySaid. Et depuis, c’est une avalanche de témoignages qui s’accumulent sur Twitter…

Depuis la fin du mois de mai, le hashtag #TheySaid est apparu sur la toile. Il dénonce cette forme de body-shaming dont on a toutes été victimes un jour : les commentaires déplacés lancés sur notre apparence physique. Le 25 mai dernier, Sally Bergesen, créatrice de la marque de vêtements de sport « Oiselle », a voulu partager sur son compte Twitter une anecdote pas du tout agréable : « ‘Continue de manger comme ça et tu vas devenir grassouillette.’ Mon père, quand j’avais 12 ans. » Suivi d’un petite phrase demandant à ses abonnés de faire de même. Le hashtag #TheySaid est né et très vite, les langues se sont déliées.

« ‘Si tu es potelée, tous les garçons vont t’éviter’. Mon oncle alors que je n’avais que 11 ans. »

Vu l’ampleur du phénomène, Sally Bergesen décide de créer un autre hashtag #SheReplied, en expliquant : « Quelles réponses peut-on donner à nos filles ? Je dirais d’abord : tous les corps sont différents et je suis très bien dans ma peau » ou “Mon corps n’est que la représentation physique de moi. Il n’est pas ce que je suis”.

Un buzz sur le net qui aura peut-être engendré une prise de conscience, du moins, espérons-le…

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4