Santé: A propos de l’asthme

L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires, se manifestant par une hyperactivité des bronches et un épaississement de leur paroi (production de mucus qui diminue leur calibre).

Parallèlement, les muscles se trouvant autour se contractent et se resserrent, laissant peu de place à la circulation d’air. Résultat des courses : l’organisme peut se retrouver en manque d’oxygène. Par ailleurs, l’asthme est souvent une réaction anormale à divers stimuli (allergènes aériens : pollens, poussières, poils d’animaux, acariens ; fumée de tabac…).

Quels sont les terrains favorables à l’apparition d’un asthme ?
L’asthme apparaît souvent chez l’enfant avant cinq ans ; lequel (ou un de ses parents) peut avoir un  terrain atopique (allergies cutanées, eczéma…). D’autre part, des bronchiolites à répétition chez le  nourrisson peuvent aussi constituer une porte d’entrée vers la maladie asthmatique.

Comment identifier le début d’une crise d’asthme ?
Celle-ci commence souvent par une toux sèche, suivie d’une difficulté à respirer avec un sifflement dans la poitrine à l’expiration. Elle s’accompagne aussi de crachats et d’une oppression thoracique. A noter que, chez certaines personnes, la respiration peut rester normale en dehors des périodes de crise. A l’inverse, chez d’autres, une gêne respiratoire permanente et un essoufflement persistent et peuvent interférer avec les activités quotidiennes.

Quels sont les traitements de l’asthme ?
Il en existe deux types : un traitement de la crise qui apporte un soulagement immédiat, consistant en des bronchodilatateurs par voie inhalée et de courte durée d’action ; et parallèlement, un traitement de fond (ex : corticostéroïdes)  qui permet d’éviter ou de diminuer les symptômes, tout en empêchant la dégradation de la fonction respiratoire.

Est-ce qu’un asthmatique peut pratiquer un sport ?
Oui, à condition d’en définir les modalités avec son médecin (type de sport et éventuel traitement  complémentaire), et de bien gérer l’activité choisie afin de limiter la survenue de crises liées à “l’asthme
d’effort”. En règle générale, on conseille une période d’échauffement avant un effort soutenu, et une diminution progressive de l’effort à la fin de la période d’exercice.

Peut-on guérir de l’asthme ?
Non. Par contre, il peut être bien contrôlé pour éviter toute complication. Grâce à une bonne éducation thérapeutique  du patient, celui-ci apprend comment éviter les allergènes et les facteurs déclenchants,
observer son traitement de fond (qui, à terme, évite le développement d’un asthme chronique), inhaler
correctement ses bronchodilatateurs en fonction de son état respiratoire, et reconnaître le degré de sévérité des crises.

C’est l’été, les températures montent, quoi de mieux que de rester au frais et de binge watcher sur Netflix. Si
Si en 2023 une blessure a empêché, quelques jours seulement avant le début de la saison à Hawaï, "le lion
L’artiste Faiçal Adali, reconnu pour son approche innovante et sa capacité à capturer l'essence de la culture marocaine tout en
C’est sa deuxième participation pour les JO. Après Rio en 2016, Youssra Zakarani s'envole pour Paris où elle représentera le
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4