Remise question

On l'a trouvé beau, charmant, différent... Oui, mais ça, c'était avant ! Quelque temps plus tard, on tient un autre discours. Souvent, Célibattante varie... mais se livre à une introspection salutaire.

Célibattante versatile

Moult rencontres avortées plus tard, en sondant les arcanes de votre inconscient, vous en êtes arrivée à ce questionnement fatidique : et si le désastre programmé de chaque relation débutante était de votre fait ? Les mêmes causes produisant les mêmes effets, à la première simili déception, vous mettez les voiles et prenez le large. Votre nouveau prétendant a disparu toute une journée sans se manifester ? Qu’à cela ne tienne, vous le zappez de votre répertoire téléphonique et l’effacez de votre réseau social. Autour d’un café, vous vous êtes platement ennuyée, en baillant discrètement tout le long de son monologue interminable sur ses problèmes professionnels ? Vous préférez, dorénavant, consacrer vos précieux instants de loisirs à des fous rires entre copines. Il embrasse comme un pied, alors que vous vous faisiez tout un film de votre premier baiser ? Pas la peine d’aller plus loin avec ce manche timide et mal dégrossi… Bref, à chaque petite fausse note de départ, vous annulez la partition et rentrez vous réfugier dans votre moi solitaire mais rassurant. C’est ce qu’on appelle de l’anticipation prédictive négative, et en langage décodé, ça donne : “Ça ne marchera pas ; autant arrêter les frais tout de suite !”Or, cette désillusion précoce marque, en réalité, deux tendances très différentes chez les célibataires. Soit, voguant de déception en déception, vous êtes tellement échaudée qu’à la première déconvenue, vous battez en retraite ; soit le mythe de l’idéal masculin, tel que vous le rêvez, prend une sérieuse raclée en se confrontant à la real lifeet aux zozos finalement très normaux dont on est censée devenir éprise. Il est donc grand temps de réviser ses soifs d’absolu amoureux et de chercher, plutôt, à estimer le nombre d’intersections communes, susceptibles de déboucher sur une belle construction ! â—†

DONNER UNE SECONDE CHANCE

â—†Il y a eu faux départ, et il est resté dans ses starting-blocks pendant que vous vous élanciez, légère et aérienne, sur le circuit de la passion à grande vitesse. Au lieu de stopper net la course et d’envoyer valser vos baskets et vos espoirs, remettez-vous à son rythme. En deçà de trois mois de relation, il ne faut pas se formaliser outre mesure des petits manquements tolérables, et garder un petit stock d’indulgence en réserve. â—†Il n’a pas l’écoute attentive de votre meilleure copine, ni la disponibilité de votre mère, ni même la gouaille de votre frère… Oui, mais vos proches vous fréquentent depuis trente-deux ans et connaissent par cœur votre mode de communication ! D’autre part, on oublie vite le concentré de mec panseur de blessures passées, meilleur ami, clown de service… Il n’existe pas !â—†Aux désappointées de l’amour : n’oubliez pas que les hommes ne sortent pas tous du même moule, engendrant une espèce commune de salopards. Un cliché bien trop facile qui risque de fausser votre jugement par des interprétations trop hâtives ! 


La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4