Rallye Aicha des Gazelles : zoom sur quelques duos

Les deux premières journées du Rallye Aïcha des Gazelles ont été très palpitantes et pleines de défis pour des équipages super motivés. Retour en images sur les moments forts de la deuxième journée pour quelques duos.

Équipe 110. Carole Delhaye et Dounia Bennani

Dounia Bennani étape assez spéciale les balises étaient bien situées, bien cachées.
Hier elles étaient neuvième au classement général. Entre la 1ère et la neuvième il y avait cent mètres à chaque fois, c’était très serré. Cette étape de 9 CP était très longue, beaucoup de oued, les balises étaient bien planquées dans les lits des Oued, il était difficile de les repérer. L’équipe a eu beaucoup de difficulté entre le CP 4 et 5. Carol​e​ pour sa deuxième participation a bien assuré dans les dunes et les herbes à chameaux. Elle a bien négocié toutes les étapes. Elles sont très contentes d’avoir eu les 9 balises. elles sont bien rentrées au bivouac. Sinon nos chères gazelles sont très excitées pour l’étape de demain qui est assez spéciale ou il y aura 6 balises à trouver au milieu des dune​s​.

RAG 2018. ÉQUIPES MAROCAINES.

Équipe  121. Hanane et Farah Amraoui

J1 : Hier c’était un parcours assez difficile en navigation, la conduite était plus facile. Le terrain assez compliqué, elles ont eu beaucoup de difficulté à trouver des repères. Heureusement elles ont pu faire tout les CP. C’etait un bon début pour ce binôme qui a fini 28 ème.  Elles ont passé les dunes sans problème contrairement à un bon nombre d’équipages​ qui s​e sont ​ensablés à plusieurs reprise.

https://www.instagram.com/p/BgruwfIgkp2/

J2 : Nos gazelles on peiné à trouver le premier cap. Malgré cela, elles ont fait toutes les balises, se sont bien débrouillées. L’étape était compliquée que ce soit en matière de navigation, ou de conduite. Le terrain étant très accidenté, il fallait faire très attention pour éviter les dégâts. Elles ​ont ​ exprimé leur d​é​ermination à terminer la course. Finalement elles ont eu les 9 CP. Elles ont roulé doucement et ont terminé intelligemment leur étape, en essayant de  ​trouver ​ les bons parcours.

https://www.instagram.com/p/BgsrK16AyN_/

Équipe 129. Sara Benazouz et Sara El Azzaoui

La journée d’Aujourd’hui a été plus ou moins difficile pour ce duo. Les gazelles ont réussi à faire 7 balises sur un total de 9. Elles ont pris la dernière ligne de départ le matin, avec une heure et demi de retard par rapport aux autres, elles auraient pu facilement terminer toutes les étapes si la nuit n’était pas tombé​e​, elles ont préféré la sécurité après avoir trouvé le CP 7, Elles ont décidé de rentrer au Bivouac. Le team s’est ensablé une fois et s’est débrouillé par ses propres moyen en redémarrant la voiture en différentiel avec des roues droites. Elles ont pu revenir à la course sachant qu’elles avaient tanqué entre deux herbes à chameau, leur voiture était bloqué​e​. Elles ont eu beaucoup de difficultés au CP 3. Introuvable, elles ont beaucoup jardiné autour, alors qu’​elle​ était caché​e​ derrière une falaise. Leur meilleur moment était au CP 5, il commençait à faire nuit, quelques larmes , ​avant de la trouver au dernier moment. Demain est une étape difficile mais le Duo Sara gère e​t reste ​motivé .

Équipe 210. Marie Christine Lapeyre et Daniele Dubos

Ce duo d’Essaouira très joyeux a pris du plaisir et a passé une excellente​ journée. Nos merveilleuses gazelles n’ont pas tanqué, pas sorti les plaques à sable, elles n’ont eu aucun ennui mécanique. Tout est bien. Elles ont pu faire 8 balises sans aucun problème et avec un sourire magnifique. Elles estiment que demain sera un​e autre histoire ​car les dunes s’annoncent très difficiles mais ​sont très motivées pour l’étape suivante.

RAG 2018. ÉQUIPES MAROCAINES. MOHAMED DRISSI KAMILI

N°239. Hind Tangui et Marina Garcia Escamez

Hier elles ne sont pas rentré​es​ au Bivouac, elles ont tardé à rejoindre le CP 1. Car elles ont aidé plusieurs voitures tanqées.  Entre les balises 2 et 3 elles se sont sérieusement enfoncées dans le sable et ont tardé à s’en sortir elles ont été au cap en direction du CP 4. Après cette étape, elles se sont coincées dans des herbes à chameau, puis retardées car 6 voitures devant elle les bloquaient. Elles ont décidé de les aider ce qui les a retardé. La nuit tombé​e​ elles s’étaient encore une fois bloquées​ ​sur​ des herbes à chameau, elles sont arrivées à s’en sortir toutes seules. Puis ont décidé de dormir en dressant une tente devant un Bivouac sur les dunes de Merzouga. L’équipe de l’organisation les a rejoint pour s’assurer qu’elles étaient  en parfaite sécurité​. Les gazelles ne dorment pas seules c’est la règle !

​Elles​ étaient très fatiguées, le froid  ​n’arrange rien!​ Le matin elles sont rentrées au Bivouac sans avoir fermé l’œil, ont pris leur douche, se sont changé​es​. À 10h30 du matin elles ont repris la course mais très en retard. Vu la fatigue de la veille, l’équipe n’arrivait pas à se concentrer, arrivée au CP2 elles ont décidé de se reposer. Plus tard elles sont parvenu​es​ à arriver au CP 3 puis le CP 4. Au CP 5 elles se sont perdues​. La nuit tombée elles ont décidé de rentrer. Aujourd’hui, Elles ont réalisé 4 étapes sur 9.

Équipe 245. Myriam Filali Main et Karima Laaroussi Mouhiy

Journée assez difficile et très longue pour nos gazelle​s​ de l’équipe 245. 9 CP à chercher deux assez facile​s​, après avoir passé le 3, le 4 et le 5 sans difficulté. Elles étaient coincé​es​ entre les balises 5 et 6 par des herbes à chameau. Ensuite à partir de la balise 6, elles étaient très en retard. Myriam était très fatigué​e​. Karima a repris​ le volant à partir de l’étape 6 . Course poursuite à travers les montagnes pour arriver au CP 9 à 19h00mn35sec alors qu’ils ferment à 19h00. Le binôme en pleur​s​ a contacté le CP course qui a validé leur balise. Gros stress, mais les gazelles sont arrivées car Karima ​est ​pass​ée ​par des endroits improbables. Elles sont très motivées pour la course de demain, au menu dunes​, dune​s​ et encore dunes.

​​

.

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4