Qui est Souad Mekhennet, la journaliste d’origine marocaine qui a remporté le prix Daniel Pearl ?

Souad Mekhennet, correspondante étrangère du Washington Post, vient de se voir décerner le prix Daniel Pearl. Elle devient ainsi la première femme musulmane à recevoir une telle distinction.

La journaliste Souad Mekhennet a reçu le prix Daniel Pearl, comme l’a annoncé la Chicago Journalists Association (CJA). Une belle consécration pour la correspondante du Washington Post qui est née en Allemagne d’un père marocain et d’une mère turque. Pour la Fondation Daniel Pearl, la journaliste « illustre bel et bien l’esprit de courage et d’intégrité de Daniel (journaliste américain du Wall Street Journal qui avait été assassiné au Pakistan par Al Qaïda), ainsi que son engagement intransigeant envers la recherche de la vérité ». Pour l’institut, il était important « honorer Souad Mekhennet, dans ses efforts visant à percer l’opacité entourant les membres de l’Etat islamique ».

Souad Mekhennet est diplômée Harvard’s Weatherhead Center for international Policy. Elle a collaboré avec de nombreux journaux prestigieux comme le New York Times et Der Spiegel. Ce sont ses reportages sur le terrorisme qui l’ont rendu célèbre dont certains ont été regroupés dans son ouvrage « I was Told to Come Alone : My Journey Behind the Lines of Jihad », sorti en juin 2017. Dans ce livre, on prend consciences des risques que prend Souad Mekhennet au gré de ses récits. Elle emmène le lecteur des quartiers des banlieues, en Allemagne, avec un clin d’œil sur les préparatifs des attentats du 11 septembre 2001, jusqu’aux frontières turco-syriennes, où sévissent les militants de Daesh. « On m’a dit de venir seule. Je n’étais pas autorisée à avoir sur moi tout document attestant de mon identité et de me délester de mon téléphone portable, de mon magnétophone, de mon appareil photo et de mon portefeuille… », raconte-t-elle dans son livre. Par exemple, ce travail d’investigation minutieux a permis de retrouver l’identité de « Jihadi John », ce bourreau, auteur de multiples exécutions barbares.

Avec son dernier ouvrage, Souad Mekhennet souligne, dès qu’elle en a l’occasion, la nécessité d’ouvrir le débat sur le fléau du terrorisme, sa nature, ses causes et ses implications, tout en veillant à poser les vraies questions dans leur véritable contexte, et en veillant à combattre les clichés.

L’association Maroc Cultures a annoncé le retour, dès 2024, du festival Mawazine-Rythmes du Monde pour sa 19ème édition, après trois
Après une édition aux Emirats arabes unis en 2022, la Coupe du monde des clubs, dénommée Mondialito, débute ce soir
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4