Quand Israéliens et Palestiniens s’embrassent pour dénoncer la censure d’une histoire d’amour jugée « contre-nature »

Une innocente histoire d’amour (fictive) est en passe de provoquer une véritable révolution en Israël en mettant l’Etat hébreu face à une réalité qu’il ne souhaite pas voir.
« Jews and Arabs refuse to be ennemies. » Ces mots sont ceux qui concluent une vidéo qui circule sur le net  depuis quelques jours et dans laquelle des Israéliens et des Palestiniens s’embrassent, au grand damne des autorités. Ce film de 2 minutes est la réponse du guide TimeOut Tel Aviv au retrait par le ministre de l’Education israélien d’un roman du programme scolaire des lycées le 31 décembre pour menace au « maintien de l’identité » juive. Ce roman, paru en 2014, s’intitule Geder Haya (La Haie, en hébreux) et a été écrit par l’Israélienne Dorit Rabinyan. Il raconte l’histoire d’amour interdite entre Liat, une traductrice israélienne et Hilmi, un artiste palestinien. Depuis son interdiction, Geder Haya a reçu le soutien de nombreuses personnalités et surtout se vend comme des petits pains : une semaine après la décision du ministre, le roman s’était écoulé à plus de 5 000 exemplaires. Épuisé presque partout, il devrait bénéficier d’une réimpression et être publié en Espagne, en Hongrie et au Brésil.

Ghizlaine Badri Lahlou est curatrice et commissaire d’exposition de “Révélation de l’âme”, la nouvelle exposition de Rajae Lahlou à la
L’intimité du couple pendant le mois sacré est négligée. On croit bien à tort que spiritualité et sexualité ne peuvent
L’Atelier Saveurs nous propose pour ce Ramadan de belles recettes, inspirées d'une cuisine de grand-mère, pour sublimer la table
Dévoilé officiellement le 1er avril dans les rues de Casablanca le 1er avril, Yango Navigation promet une transformation radicale des
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4