Pour Erdogan, une femme sans enfants est incomplète

Habitué des sorties misogynes et machistes, le président turc Recep Erdogan est cette fois parti en croisade contre les politiques de contrôle des naissances.

Hormis les Kurdes et Daesh, le président turc Recep Tayyip Erdogan a une autre obsession : la natalité turque. Car selon lui, “les familles fortes mènent aux nations fortes“. Tout est donc bon pour encourager mesdames à se reproduire au maximum, quitte à servir à ses concitoyennes un discours hyper machiste et réducteur.  Il y a quelques jours, il exhortait les femmes à éviter les moyens de contraception et à suivre les préceptes divins : “Nous suivrons la voie indiquée par Dieu et notre cher Prophète“. Il est revenu à la charge ce matin, à propos du nombre d’enfants recommandé par femme. “Je recommanderais d’avoir au moins trois enfants“. Car  sans enfants, les femmes mèneraient une vie incomplète. Ben voyons. Le temps où la Turquie servait de modèle au Proche-Orient est bel et bien révolu.

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4