Portée disparue

"Mon corps m'appartient et il n'est l'honneur de personne" ou encore "Fuck your morals", c'est ce qu'on pouvait lire sur le buste dénudé de la jeune Amina, 19 ans, et membre fraîchement élue des FEMEN.

Une première en Tunisie que de voir ainsi s’exposer sur la Toile, seins nus, une jeune activiste. De quoi interpeller et provoquer l’ire des extrémistes religieux et de bons nombres de Tunisiens qui n’acceptent pas cette nouvelle forme de militantisme féministe. La polémique est telle que, aussitôt publié sur le Net, son compte Facebook est piraté et fermé. Dès lors, la jeune fille ne donne plus signe de vie. Les FEMEN qui s’en inquiètent signalent sa disparition et c’est tout aussi rapidement qu’une pétition est lancée pour réclamer sa protection. Certaines rumeurs la prétendent séquestrée par sa famille dans un asile psychiatrique, d’autres la disent simplement recluse chez elle. Mais ce qui inquiète ses supporters, ce sont les propos d’Adel Almi, islamiste très médiatisé qui a publiquement appelé à “réprimer” l’action de la jeune fille, estimant qu’“Amina doit être flagellée une centaine de fois” et évoquant même une lapidation bien méritée.

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4