Papa part, maman ment, mémé meurt

Ce petit livre est un total OLNI (Objet Littéraire Non Identifié).

Ce n’est pas de la poésie, même s’il y ressemble beaucoup, usant et abusant de strophes. Ce n’est pas du théâtre non plus, même s’il a été mis en scène et joué comme une pièce de théâtre. Ce n’est pas un livre pour la jeunesse, même si le personnage principal est un enfant qui s’exprime avec un langage à mi-chemin entre la parole adulte et la spontanéité enfantine. L’enfant raconte la séparation de ses parents. Elle imagine le devenir de son papa après le départ de ce dernier du domicile familial. Les descriptions sonnent juste : la détresse des protagonistes est palpable. Les variations typographiques donnent corps aux descriptions. De nombreux dessins agrémentent le texte. On aime ou on déteste ce petit livre qui interpelle. Editions Attila. L.A.

Le nouveau siège Bosch va réunir sous un même toit les activités commerciales clés de Bosch au Maroc, en accueillant
Pour cette saison, le menu se fait rafraîchissant pour une délicieuse mise en bouche. C’est ce que nous propose Aïssam
Dans le domaine des relations amoureuses, les conseils pullulent quant à la meilleure façon de gérer les conflits. L'un d'eux,
Depuis son implantation en 1943, L'Oréal Maroc a transformé le secteur de la beauté au Maroc grâce à son engagement
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4