Maroc : Amnesty appelle à dépénaliser les rapports sexuels hors mariage

Dépénaliser les rapports sexuels hors mariage et criminaliser les rapports sexuels forcés : tel est le projet d'Amnesty International qui appelle le gouvernement marocain à revoir le Code pénal.

Une volonté de refonte des libertés individuelles en matière de relations sexuelles. Pour légaliser les rapports hors mariage, l’organisation internationale entend bien faire valoir le consentement comme critère central de ce type de relation et définir le viol comme « tout acte de pénétration sexuelle imposée ». Et leur mission ne s’arrête pas seulement au crime sexuel. C’est également le harcélement sexuel qu’Amnesty veut encadrer en appellant à la redéfinition de ce délit afin d’être conforme aux standards internationaux. « Toute forme de comportement non désiré à connotation sexuelle, s’exprimant physiquement, verbalement ou non verbalement, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à la dignité d’une personne, en particulier lorsqu’il crée un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant – et faisant l’objet de sanctions juridiques, pénales ou autres», une définition exhaustive qui englobe ce fléau délétère au Maroc.

Pour célébrer le plus beau jour de sa vie ou pour un voyage de noces inoubliables, découvrez ces quatre sites
Une nouvelle ère s'annonce dans le domaine de la médecine et chirurgie esthétique au Maroc, avec l'ouverture de Ma Clinique
Recette du chef pâtissier Abderrahim Aït Lmouden de Mazagan Beach & Resort.
La ville ocre reste incontestablement la destination la plus prisée pour sceller l’union de deux êtres prêts à s’engager pour
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4