Manifestation : Les défenseurs de l’IVG se font entendre à Rabat

Plusieurs partisans de l’avortement ont répondu, le 25 juin, à l’appel de l’Association marocaine de lutte contre les avortements clandestins (Amlac) et se sont rassemblés devant le Parlement à Rabat pour demander la révision de la loi sur l’Interruption volontaire de grossesse (IVG).

« 200 000 avortements clandestins par an », « 26 bébés abandonnés par jour » écrit en gros sur des banderoles ou encore plusieurs poupées posées au sol sur lesquelles est inscrit « Article 453 », en référence à l’article du Code pénal sur l’avortement qui punit l’Interruption volontaire de grossesse (IVG) sauf dans certains cas. Des partisans de l’avortement ont ainsi manifesté, le 25 juin, devant le Parlement à Rabat à l’appel de l’Association marocaine de lutte contre les avortements clandestins (Amlac) pour réclamer un assouplissement de la loi tout en rappelant l’urgence du sujet. En effet, 600 à 800 avortements clandestins sont pratiqués chaque jour au Maroc, comme ne cesse de le marteler les associations pro-avortement. Pourtant un projet de loi sur la légalisation de l’avortement dans certains cas  existe mais traîne depuis son adoption en juin 2016 par le Conseil de gouvernement. Il est toujours coincé dans le circuit législatif…

 

 

Jazzablanca a fait son retour, ce jeudi 6 juin, à Anfa Park pour sa 17ème édition. Fidèle à sa marque
Une bonne et intelligente gestion des finances est une des valeurs fondamentales de la vie de couple. Que faire alors
Collège LaSalle Maroc a organisé le 3 juin son prestigieux défilé de mode ‘’Révélations’’, sous le thème de "The World
C’est au quartier Gauthier, que le Radisson Hotel Group a choisi d’installer son deuxième hôtel dans la ville blanche. Le
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4