Livre : « Lumières africaines, l’élan contemporain » co-signé Mehdi Qotbi et André Magnin

Dans le livre « Lumières africaines, l’élan contemporain » de Mehdi Qotbi et d’André Magnin, des artistes de toute l’Afrique sont réunis. Une belle « cartographie » de l’art contemporaine sur le continent.

Un beau-livre. Un bouquin exceptionnel. « Lumières africaines, l’élan contemporain » offre un panorama de l’art contemporain africain à l’échelle du continent unique. 200 pages et la biographie de 84 artistes illustrés par les images de leurs œuvres les plus marquantes. Le lecteur va ainsi plonger dans un voyage visuel riche et (re)découvrir quelques précurseurs (William Kentridge (Afrique du Sud), Abdoulaye Konaté (Mali), Chéri Samba (République démocratique du Congo), Oumar Ly (Sénégal), Romuald Hazoumè (Bénin)) et des générations plus récentes (Zoulikha Bouabdellah (Algérie), Soly Cissé (Sénégal), Pieter Hugo (Afrique du Sud), Mouna Karray (Tunisie) et Youssef Nabil (Egypte), et bien d’autres). Derrière ce livre qui célèbre l’unité culturelle africaine, deux figures du monde de l’art : Mehdi Qotbi, qui préside depuis 2011 la Fondation nationale des musées, et André Magnin, commissaire d’exposition et expert internationalement reconnu, qui a constitué The Pigozzi Collection, un fonds de 15 000 œuvres entièrement dédié à l’art africain. Pour ce dernier, « L’Afrique est porteuse d’inédits et assume son originalité dans ses différences. Les collectionneurs privés, les institutions publiques et privées, les galeries… découvrent l’art de ce continent. Ce continent n’a pas fini de nous surprendre par sa créativité et ses oeuvres d’art éblouissantes de connaissances et d’invention ». Particulièrement présent dans l’ouvrage, l’art du Maroc réunit Ahmed Cherkaoui et Mohamed Kacimi, les pères de l’art moderne du Royaume, ainsi que des grands noms de la scène actuelle tels que Mohamed El Baz, M’barek Bouhchichi, Hassan Darsi, Hassan Hajjaj ou encore Fatiha Zemmouri. « De par sa situation géographique, le Maroc s’est nourri de diverses influences étrangères. Nous sommes avant tout Africains, comme l’a souligné Mehdi Qotbi dans un communiqué. Et l’Afrique, qui est au cœur de l’évolution artistique mondiale, participe à l’explosion de la créativité, d’un langage universel. De nombreux artistes, parmi les plus grands, se sont nourris du continent : Picasso, Giacometti, Modigliani, Kandinsky ».

« Lumières africaines, l’élan contemporain » de Mehdi Qotbi et d’André Magnin, publié en février aux éditions Langages du sud. Le livre sera présenté le 24 février à Marrakech à l’occasion de la foire d’art contemporain africain.

Caftan 2024 s'est conclu en beauté après quatre jours de célébration de l'élégance et de la richesse du caftan marocain.
Les détenteurs de passeport marocains peuvent se déplacer librement vers 73 pays étrangers sans besoin de demander un visa. Certaines
Voyager seule représente une façon de goûter à la liberté, de vivre ses envies sans entraves. Nadia Stoti, Travel blogger,
Pas question de s’ennuyer cet été à Casablanca. On s’arme de sa crème solaire, de son plus joli bikini et
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4