Les nouvelles amazones

Dans des pays où l'égalité des sexes n'est franchement pas la priorité du pouvoir en place, on se fait pourtant un devoir d'appliquer l'égalité des sexes au sein de l'armée.

C’est le cas de la Syrie, de l’Afghanistan ou encore de la Côte d’Ivoire, où les femmes combattent aux côtés des hommes… Pour certains, il s’agit d’une avancée de taille, quand on sait que les Américaines ont à peine obtenu ce droit ! En Syrie, deux figures de guerre féminines se distinguent particulièrement. D’un côté, Amira Al Arour, 30 ans, a rejoint l’armée syrienne libre et y dirige aujourd’hui à Alep une katiba, une armée libre composée exclusivement d’hommes. Ici, c’est elle qui donne les ordres, qui planifie et coordonne les opérations contre l’armée de Bachar el-Assad. Zubaida al-Meekila, ex-officier de l’armée de ce dernier, a quant à elle déserté les rangs après avoir été témoin “des crimes et des atrocités commis par le régime”, comme elle en témoigne dans une vidéo postée sur le Net. Un acte d’un courage rare couronné par son ralliement à l’armée syrienne libre où elle est considérée comme une héroïne.

La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
Entretien avec Amina Lotfi, Présidente du bureau de Rabat de l’ADFM et membre du groupe de travail pour la promotion de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4