Lamsa, le rendez-vous culturel de Dar islie qui rend l’artisan visible

Organisé du 13 au 15 avril par la plate-forme Dar islie en partenariat avec l’Institut français de Casablanca, l’événement Lamsa mêle expositions ventes, ateliers et débats. Son but ? Remettre l’artisan sur le devant de la scène. En clair, qu’il soit enfin apprécié à sa juste valeur.

Du 13 au 15 avril, des artisans de tout le Maroc vont s’installer à l’Institut français de Casablanca. Un rendez-vous concocté par la plate-forme Dar islie sous le nom de Lamsa. Sa vocation ? Rendre visible l’invisible, à savoir les artisans qui possèdent à la fois une dextérité, une patience, une minutie ainsi qu’une créativité impressionnantes. « Nous devons redonner une juste place aux artisans », souligne Julie Defudes, co-fondatrice de Dar islie qui les qualifie de « passeurs de mémoire et de véritables artistes, trop souvent dans l’ombre ». Durant trois jours, petits et grands pourront découvrir les secrets des maâlems et des sculpteurs, damasquinier, tisserands, à travers des démonstrations et des ateliers d’initiations. Pour cette édition, c’est le bois qui est mis à l’honneur, même si la tissage sera également mis en avant avec les coopératives El Bouyahyaouia de Nador, Bouharach d’Ain Leuh au Moyen Atlas, Elmohhadab d’El Jadida ou encore le duo Sara et Hafsa Ridaoui de Settat. Autres invités : Siham Garoid et Anass Dou qui seront les ambassadeurs du calli-graff. En clair, une sensibilisation qui est au cœur de la mission que s’est donnée la plate-forme Dar islie afin que ces gestes soient sauvegardés et ne cessent de se transmettre.

Echanger pour mieux construire

Lamsa, c’est également le lancement d’un dialogue maroco-européen avec la venue de Vincent Reverte, menuisier, concepteur français et membre des Compagnons du Devoir qui échangera autant avec les visiteurs qu’avec ses homologues marocains sur son parcours et son savoir. Et ça ne s’arrête pas. Dar islie propose aussi « un verre de thé sous la tente », un espace pop up dédiés aux rencontres et partages autour de deux temps de parole. Le premier : « Regards croisés entre artisans ». Il est ici question de dialoguer autour des pratiques et des approches créatives, comme le décrit dans un communiqué Dar islie, précisant que les artisans travaillant le bois et Vincent Reverte se questionneront, entre autres, sur leur rapport avec le patrimoine local et sur leur processus de création. Le second débat s’intitule, quant à lui, « La fabrique à idées ». Autour de la table, artisans, invités et grand public qui ouvriront un dialogue constructif sur la nécessité de repenser les collaborations entre artisans et créatifs. Car, comme le souligne la plate-forme, l’artisan, seul détenteur des gestes et savoir-faire, reprend ici une place centrale dans cette réflexion collective qui a également pour but de mettre en place les bases de futurs projets ou programmes. Lamsa est ainsi l’événement qui créé des liens et souhaite les consolider entre artisans, professionnels et grand public.

Le programme :

Vendredi 13 avril :

19h: Inauguration en présence d’invités et de professionnels. Rencontres B2B

Samedi 14 avril

Ouverture au public : de 10h à 19h. Tout au long de la journée : exposition/vente et démonstrations de savoir-faire.

11 à 13h : ateliers Dar islie (zellige, tissage, calligraphie, peinture sur bois) pour les scolaires

17h : débat participatif « La fabrique à idées »

Dimanche 15 avril

Ouverture au public : de 10h à 19h. Tout au long de la journée : exposition/vente et démonstrations de savoir-faire.

10h/10h30 : ateliers Dar islie pour adultes et parents/enfants (gratuits) (information et réservation auprès de Dar islie)

11h : rencontres « Regards croisés »

 

C’est dans la douceur de vivre méditerranéenne que New Tangier présente une nouvelle collection fluide, acidulée et résolument décontractée. La
C’est l’été, les températures montent, quoi de mieux que de rester au frais et de binge watcher sur Netflix. Si
Si en 2023 une blessure a empêché, quelques jours seulement avant le début de la saison à Hawaï, "le lion
L’artiste Faiçal Adali, reconnu pour son approche innovante et sa capacité à capturer l'essence de la culture marocaine tout en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4