German moyani le maquilleur inspiré

German Moyano, talentueux maquilleur de la maison Lancôme, était à Casablanca pour le lancement de Teint Visionnaire. Il nous a présenté cette nouveauté et généreusement livré ses conseils et astuces. Rencontre avec un make-up artist inspiré et inspirant !

Quelle est votre définition d’un maquillage du teint réussi ?

German Moyano : Pour moi, le teint est l’aspect le plus important du maquillage, dans la mesure où c’est la base. C’est comme lorsqu’on s’apprête à peindre un tableau, il faut d’abord préparer le fond. La question du teint est primordiale, d’autant plus que les femmes s’en préoccupent énormément. La plupart du temps, elles sont insatisfaites des résultats qu’elles obtiennent. C’est pourquoi Lancôme s’est toujours beaucoup intéressé au teint ; on note d’ailleurs une grande évolution des produits qui lui sont dédiés dans cette marque. Depuis quelques années, elle a développé une véritable expertise en la matière avec des fonds de teint très innovants : d’abord Teint Miracle, puis Teint Idole Ultra et maintenant, Teint Visionnaire.

Justement, pouvez-nous en dire un peu plus sur la nouveauté Teint Visionnaire ?

Ce qui est intéressant avec Teint Visionnaire, c’est la palette de teintes qu’il offre. Dix sont disponibles au Maroc. Chaque femme peut trouver la nuance qui lui convient le mieux. L’autre intérêt majeur de Teint Visionnaire est que c’est un concept inédit d’un duo de teint, qui associe un fond de teint fluide à un correcteur de teint de la même couleur. Cet aspect est très innovant car en général, les correcteurs de teint sont proposés dans une ou deux teintes par les différentes marques. L’association fond de teint-correcteur de teint en un seul produit permet de moduler le maquillage du teint de manière précise et subtile, car les deux produits n’ont pas la même texture. Le correcteur a la consistance d’une crème compacte, alors que le fond de teint est fluide. Le fait de masquer les imperfections avec le correcteur dans un premier temps donne la possibilité de n’utiliser qu’une très petite quantité de fond de teint, et aussi d’améliorer sa tenue. De plus, le correcteur, du fait qu’il soit exactement de la même nuance que le fond de teint, permet de faire des retouches sur dans la journée ou la soirée. Enfin, Teint Visionnaire contient du LR2412, la fameuse molécule perfectrice de teint qui a fait le succès du soin Visionnaire de Lancôme. Il vient donc en prolongement du soin du jour avec le positionnement suivant : “Fini le compromis entre couvrance et naturel”.

Y a-t-il des zones du visage à mettre en valeur ?

Tout l’intérêt des nouveaux fonds de teint aux textures légères et quasi transparentes, c’est de pouvoir travailler sur le relief du visage et non pas de masquer ses traits avec des couches épaisses de fond de teint, comme c’était le cas il y a encore quelques années. Ma technique est de mettre en valeur chaque forme du visage en travaillant avec deux teintes de fond de teint. La première, la plus proche possible de la carnation, je l’applique sur l’ensemble du contour du visage. La deuxième, que je choisis un ton plus clair que la première, je la pose sur la zone centrale du visage, pour apporter de la lumière. Si la femme souhaite utiliser un seul fond de teint, elle peut remplacer la teinte plus claire par un anticernes un ton en dessous de son fond de teint. Le conseil que je peux donner également est d’utiliser une très petite quantité de produit, pour être sûr d’obtenir le résultat le plus naturel possible, sans épaisseur.

Quelle est la bonne technique pour appliquer un fond de teint ?

Il existe plusieurs manières d’appliquer le fond de teint, selon le résultat souhaité en terme de couvrance. Pour une couvrance légère, optez pour une application au doigt ou au gros pinceau en effectuant des mouvements circulaires comme pour appliquer une poudre. Pour une couvrance moyenne, utilisez un pinceau plat en étirant le fond de teint du centre du visage vers l’extérieur. Enfin, pour une couvrance maximale, utilisez une éponge en tapotant pour éviter les irrégularités.

Quelle est la meilleure texture de fond de teint : compacte, crème, fluide, mousse ?

Il n’existe pas de texture idéale dans l’absolu. L’idéal est de trouver la texture la plus adaptée à sa peau, selon ses besoins du moment : hydratation, matification, couvrance d’imperfections… Et pour cela, il faut essayer ! Lancôme prône cette liberté de découvrir, de tester. C’est une marque qui n’impose pas de diktats.

Comment peut-on améliorer la tenue de son fond de teint ?

En préparant convenablement sa peau avant le maquillage selon sa nature. Il faut bien connaître sa peau et ses réactions aux différents facteurs extérieurs, et choisir des soins adaptés à chaque problématique: peau grasse ou sèche, sensible, réactive… Prendre soin de sa base et tenir compte de ses changements est un préalable nécessaire à la réussite du maquillage.

Vous collaborez depuis un certain temps avec Lancôme en tant que maquilleur, pouvez-vous nous décrire la “femme Lancôme” en trois mots ?

Je dirais que c’est une femme qui est féminine et humaine. Elle sait ce qu’elle veut dans le sens où c’est elle qui crée son propre style. Féminine car elle veut mettre en valeur ses atouts. Et humaine car elle a des valeurs et défend ses idéaux, à l’image des égéries de la marque, des femmes fortes et engagées.

La collection de maquillage Lancôme pour le printemps-été 2013 est placée sous le signe de l’amour. Lancôme est-elle la marque de la femme “romantique” ?

La collection “In Love” est empreinte de douceur avec des baumes pour les lèvres portant le doux nom de “Sugar Love”. Mais c’est aussi un hymne à la passion dans tous ses états, de sa douceur à sa folie !

Quel est votre premier souvenir du maquillage ?

Celui de ma première expérience en tant que maquilleur. Le sourire de la femme que j’ai maquillée et son bonheur. J’ai compris que le fait d’embellir une personne passait par la découverte de sa personnalité et par le partage.

Vous comparez souvent le fait de maquiller à celui de peindre une toile. Qu’est-ce qui vous inspire quand vous maquillez quelqu’un ?

Ses yeux, car c’est le contact visuel qui exprime la personnalité et qui crée l’échange, même sans parler. C’est pourquoi, lorsque je maquille, j’accorde beaucoup d’importance au regard, pour augmenter son intensité et son expressivité. En plus, il est difficile de retoucher le maquillage des yeux s’il n’est pas réussi du premier coup, alors qu’il est aisé de retoucher celui des lèvres ou de le transformer, en remplaçant un gloss ou un baume discret porté dans la journée, par un rouge plus intense pour la soirée.

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4