Fuis-moi, suis… je te

Non, l'amour ne doit pas faire mal. Oui, il doit couler comme une évidence... "Célibattante, fais une croix sur les bad boys et retire tes Å“illères !" Se jeter dans la gueule du loup ILLUSTRATION: VIOLETTE VAÏSSE PAR HOURIA ABDELGHANI

Se jeter dans la gueule du loup

Célibattante a le chic d’aller se fourrer dans des histoires sans issue. Pourtant, s’enticher de garçons impossibles lorsqu’on sent qu’on va y laisser des plumes relève un peu du masochisme. Bizarre… Alors que, généralement, les actes de la demoiselle sont guidés par la volonté de favoriser son bien-être ; au niveau de ce chapitre, elle est plus adepte du 400 mètres haies que du circuit en roue libre. Et souvent, quand elle a le choix entre un Reda follement amoureux et un Mehdi aux intentions mystérieusement opaques, elle finit par pencher dangereusement vers le deuxième, entraînée par le côté obscur de la force qui la mènera, la plupart du temps, droit dans le mur. A sa meilleure amie, elle se fend alors d’une explication lumineuse : “Je préfère mille fois tenter de séduire un être passionnant de complexité, qu’un zozo trop facilement dominable aux réactions prévisibles”. En d’autres termes, elle penche plus pour la difficulté et le challenge, et dédaigne la facilité ; peut-être un effet secondaire de l’endoctrinement subi, depuis l’adolescence, à coups de livres, films ou tubes qui glorifient les états d’âme torturés et les relations tordues. Juliette choisit de se consumer à petit feu pour Roméo, et dans cette grandeur de l’amour “souffrance” exalté, elle trouvera paradoxalement matière à nourrir toute sa future paranoïa à l’encontre du sexe masculin. Prétextes, prétextes… Car courir après des miettes d’amour n’est-il pas le symptôme caractéristique d’une piètre estime de soi et de sa valeur ? C’est évident, quand on ne s’aime pas suffisamment, on fonce sans réfléchir en direction de ceux qui nous traiteront mal. Célibattante a donc tout intérêt à réviser ses classiques. Première vertu à plébisciter chez un homme : la gentillesse, qualité essentielle qu’il ne faut surtout pas percevoir comme une faiblesse ! â—†

LES SIGNES AVANT-COUREURS D’UNE RELATION TOXIQUE

â—†Avec lui, vous avez l’impression de quêter en continu : un regard, un coup de fil, une marque d’intérêt… Monsieur a toujours l’air plus ou moins indifférent et prisonnier d’une forteresse infranchissable et vous, vous êtes devenue une mendiante de l’amour.â—†Vous n’êtes pas naturelle, toujours à surveiller votre langage, votre attitude ou vos fringues. Par peur de lui déplaire, vous avez endossé un rôle de composition qui ne ressemble en rien à votre spontanéité d’antan.â—†Votre relation souffre d’un manque flagrant de communication et après une dispute, c’est d’ordinaire vous qui revenez vers lui, toute contrite, effrayée qu’il ne vous quitte.â—†Avec lui, c’est l’inquisition, la jalousie sourde et aveugle et des tonnes de justificatifs à produire pour le moindre fait et geste. Sur votre front est gravée en permanence la mention “coupable”.â—†Il se sert de vos confidences et des petits secrets avoués pour vous manipuler ou vous humilier…

C’est dans la douceur de vivre méditerranéenne que New Tangier présente une nouvelle collection fluide, acidulée et résolument décontractée. La
C’est l’été, les températures montent, quoi de mieux que de rester au frais et de binge watcher sur Netflix. Si
Si en 2023 une blessure a empêché, quelques jours seulement avant le début de la saison à Hawaï, "le lion
L’artiste Faiçal Adali, reconnu pour son approche innovante et sa capacité à capturer l'essence de la culture marocaine tout en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4