En janvier, l’Orchestre Philharmonique du Maghreb se met aux comédies musicales !

L’Orchestre Philharmonique du Maghreb jouera six concerts en janvier à Casablanca, Rabat, et pour la première fois à Oujda. Au programme, une panoplie d’extraits de comédies musicales, et plus particulièrement des musiques signées du compositeur et chef d’orchestre si charismatique, Leonard Bernstein qui aurait eu 100 ans cette année.

Pour bien démarrer l’année, l’Orchestre Philharmonique du Maghreb a concocté un programme assez festif. En effet, en janvier, cette formation symphonique composée exclusivement de musiciens algériens, tunisiens et marocains va interpréter des comédies musicales, notamment les compositions de Leonard Bernstein. Le compositeur et chef d’orchestre qui aurait eu 100 ans cette année, est une légende de la musique classique. L’Orchestre Philharmonique du Maghreb a donc choisi de rendre hommage à cet homme aux multiples casquettes. Car Leonard Bernstein a marqué son époque à plus d’un titre. Lorsqu’il acquiert la renommée internationale avec West Side Story (1957), quand il accède à la direction musicale de l’Orchestre Philharmonique de New York (1958) ou lorsqu’il anime des émissions de télévision (à partir de 1954), il a déjà une solide carrière derrière lui qui révèle la polyvalence de son talent de chef d’orchestre, compositeur, pianiste, pédagogue, écrivain ou encore d’homme de télé. Au total, six concerts du Nouvel An sont prévus, à Casablanca, Rabat et Oujda où l’orchestre se produira pour la première fois : à l’Eglise Notre Dame de Lourdes à Casablanca le mardi 23 janvier à 14h30 (concert scolaire) et 20h (concert de gala), ainsi que le mercredi 24 janvier à 20h, concert tout public, ensuite au Théâtre national Mohammed V à Rabat, à 14h30 (concert scolaire) et 20h (concert semi-public), et enfin au Théâtre Mohammed VI à Oujda le samedi 27 janvier à 19h. L’Orchestre Philharmonique du Maghreb sera dirigé pour l’occasion par Olivier Holt, chef d’orchestre formé par Leonard Bernstein. Deux chanteurs classiques interprèteront les oeuvres chantées : Aurore Ugolin, Mezzo-soprano et Jean- Loup Pagésy, Barython, tous deux issus du prestigieux Conservatoire National Supérieur de Paris.

Le projet néerlandais-marocain « Urban Safar Tanja » est plus qu’une performance. C’est un spectacle itinérant, un voyage théâtral émotionnel
Hind Kharifi fait partie de ces illustratrices marocaines qui s’imposent sur la scène du design et du graphisme avec talent
C’est la gardienne de l’éthique des medias. Latifa Akharbach, ancienne journaliste et ex-diplomate, est à la tête de la Haute
C’est le weekend, rien de mieux que de découvrir la capitale économique sous un angle différent.  Rien de tel pour cela
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4