Dr google and Mr Hyde

Le moteur de recherche le plus célèbre au monde a changé le rapport des patients à la santé. Acteurs du process, ils ont désormais leur mot à dire. Progrès ou déformation ?

Un cyber-patient autoproclamé médecin…

Les sites consacrés à la santé ne cessent de fleurir à travers la Toile. S’ensuit donc un nouveau syndrome qui donne des cheveux blancs aux toubibs : la connaissance par le patient de ses maux, lui octroyant presque le droit de discuter d’égal à égal avec son praticien. Or, les conséquences de ce semblant d’expertise médicale qui fait pérorer n’importe quel “médecin malgré lui” sur des pathologies complexes sont parfois incontrôlables. Certains s’improvisent ainsi “docteurs relais” sur les forums de discussion, en dispensant pléiade de conseils et d’avis techniques à des néophytes qui se dépêchent de les appliquer aveuglément. D’autres partagent les résultats de leurs bilans et de leurs analyses, faisant fi, au passage, du secret médical. Enfin, la troisième catégorie affiche une tendance fâcheuse à l’hypocondrie et à la recherche de maladies imaginaires… Les personnes concernées finissent, en général, chez un “vrai” psychiatre pour corriger leurs troubles naissants ! S’il convient de souligner que l’ère de la transparence informatique a rendu accessible au commun des mortels un savoir scientifique auparavant jalousement gardé, il n’en reste pas moins que ces néo-compétences acquises à la force du clic ne restent que des informations très généralistes. A ne pas remplacer, donc, par une vraie consultation médicale quand celle-ci s’impose… Sans oublier que chaque cas clinique reste particulier, à dissocier clairement de tout diagnostic copié-collé malvenu ! Cependant, chapitre prévention, on a clairement amorcé un pas de géant. Il est aujourd’hui beaucoup plus facile de faire passer les bons spots ou messages de lutte contre le cancer du sein ou du poumon, ou sur l’importance d’une alimentation riche en fruits et légumes à des populations déjà mises au parfum. Un geek averti en vaut deux !

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4