Coaching amoureux forcé

Croiser le fer avec un nouvel homme en voulant le façonner tel que l'on voudrait qu'il soit est un combat perdu d'avance. Attardez-vous plutôt sur ce qui vous plaît chez lui...

Guerre d’influence

Nous les nanas, qui cherchons à nous améliorer en continu ne serait-ce qu’au niveau de l’apparence, avons la manie de chercher à changer l’autre et ce, dans un but évidemment noble: celui de l’améliorer, lui aussi ! Célibattante, campée dans ce raisonnement typiquement féminin, a donc décidé de remanier de fond en comble ce pauvre Mourad, à “l’insu de son plein gré”. Mission impossible ? Pas pour notre James Bond Girl, qui en a pris mentalement le pari avant de prétendre inscrire leur histoire naissante dans une perspective de sérieux. Lui répétant à l’envi que ses cheveux trop longs et ses lunettes de présentateur télé des années 50 la débectaient, elle a réussi à le traîner chez le coiffeur et l’opticien. Elle l’a ensuite relooké habilement en le bombardant de cadeaux vestimentaires. Mais voilà que l’animal s’est mis à renâcler très fort lorsque la demoiselle l’a incité à revoir sa copie sur le plan comportemental. Il s’est révélé suprêmement agacé par les piqûres de rappel constantes de Célibattante, sur la bonne manière d’être et de faire : “Tu devrais demander après moi plus souvent, me consoler de mon mal-être… Mourad, j’en ai vraiment besoin, tu comprends ?” ou “Tu t’emportes trop pour des futilités ; un homme se doit d’être calme”. Célibattante, qui veille pourtant à passer les bons messages sur un ton doucereux et persuasif, ne comprend pas le côté “jeune lion récalcitrant” de son cher et tendre. Et chaque situation de vie devient bientôt prétexte à une leçon de morale, avec manuel de sauvetage à l’appui, qui dégénère en crise. Or, comme dit le proverbe, si on peut déplacer les montagnes, on ne peut pas faire muer les caractères… Et si une évolution dans le bon sens survient, elle viendra de lui et uniquement de lui, sans couteau sous la gorge !

La Fashion Week, c'est de la haute couture, des silhouettes féminines et masculines et une mode qui se meut dans
La Saint-Valentin approche à grands pas. Et si vous commenciez les hostilités en partant en week-end avec votre moitié, en
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4