Cartier : écrin de beauté

Pour faire découvrir au public l'histoire magique de Cartier, la maison de haute joaillerie organise, du 4 décembre au 14 février, l'exposition "Le style et l'histoire", au Grand Palais à Paris.

Pour notre plus grand plaisir, la maison Cartier nous offre, à travers une sublime exposition, une leçon d’histoire et de style ! Hommage au précieux, ode à la femme et au luxe, les pièces présentées retracent un long et passionnant parcours de création. Celles-ci sont essentiellement conser-vées au sein de la collection Cartier, ensemble auquel est ajoutée une cin-quantaine de prêts complémentaires provenant d’institutions publiques ou de collections particulières. La mai-son parisienne, fondée en 1847, met à l’honneur des pièces phares dans l’his-toire de Cartier, telles les diadèmes somptueux qui illustrent la virtuosité des ateliers de la marque. Elle ne né-glige aucune des activités ayant fait sa réputation, en présentant ainsi toutes les typologies d’objets réalisés : bijoux d’apparat, pièces plus intimes, boîtes à cigarettes et montres-bracelets.Par ailleurs, l’exposition rappelle sa clientèle d’exception, composée de princesses, d’héritières et de person-nages emblématiques.

Témoin d’amours mythiques

 Des bagues de fiançailles à la com-mande princière, des pierres d’ex-ception en parures spectaculaires, Cartier a fait briller de mille éclats les romances des couples mythiques du 20èmesiècle. Les créations du joaillier ont marqué la vie de femmes de légende ayant connu de grandes histoires d’amour.Gabrielle Chanel est l’une des nombreuses stars fidèles au joaillier. En 1924, Coco avait reçu de la part de son amant, le duc de Westmins-ter, une boîte en or rose sur laquelle un monogramme “C” se détachait sur fond d’émail noir, ainsi qu’un bâton de rouge à lèvres, et un com-partiment orné à poudre, le tout de chez Cartier. Le prince Rainier III de Monaco quant à lui, avait choisi chez Cartier la bague de fiançailles offerte ensuite à Grace Kelly, un dia-mant de plus de dix carats, qui ap-paraît au doigt de l’actrice dans son dernier film, “High Society”, réalisé par Charles Walters en 1956. Rap-pelez-vous que pour immortaliser l’instant où elle était devenue prin-cesse, Grace de Monaco avait opté pour une parure Cartier, en rubis et diamants. Et saviez-vous qu’en 1957, le producteur Mike Todd avait offert à son épouse Elizabeth Taylor, une parure en rubis et diamants signée Cartier ? On pense aussi à Brigitte Bardot pour qui Gunther Sachs avait choisi trois bracelets “Bleu blanc rouge”, des bijoux en platine sertis respectivement de 47 saphirs, 44 diamants et 50 rubis.La maison Cartier a, depuis sa création toujours rimé avec amour et beauté… â—†

Jazzablanca a fait son retour, ce jeudi 6 juin, à Anfa Park pour sa 17ème édition. Fidèle à sa marque
Une bonne et intelligente gestion des finances est une des valeurs fondamentales de la vie de couple. Que faire alors
Collège LaSalle Maroc a organisé le 3 juin son prestigieux défilé de mode ‘’Révélations’’, sous le thème de "The World
C’est au quartier Gauthier, que le Radisson Hotel Group a choisi d’installer son deuxième hôtel dans la ville blanche. Le
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4