« Mazal tefla »: un documentaire poignant sur le mariage des mineures au Maroc

Dans un documentaire poignant intitulé «Mazal Tefla» , qui signifie «Encore une enfant» , la réalisatrice Meryem Ait Aghnia et la journaliste Camélia Echchihab sont parties à la rencontre de quatre victimes du mariage des mineures.

« Mazal tefla », c’est l’histoire de quatre femmes issues de Larache, Casablanca, le Haouz ou encore Ksar El Kebir. Ce qu’elles ont en commun à part le fait d’être femmes et marocaines: c’est d’avoir toutes été mariées enfants. 

Le calvaire qu’elles ont vécu nous a été rapporté par la réalisatrice Meryem Ait Aghnia et la journaliste Camélia Echchihab dans ce documentaire pour nous rapprocher d’une triste réalité. En 2022, 20.097 demandes ont été déposées auprès des tribunaux et les juges ont autorisé 68 %, soit 13 652. Entre 2007 et 2018, 82 % des demandes ont été autorisées, alors qu’environ 19 000 mariages de mineurs ont été autorisés en 2021, contre 13 335 en 2022, puis 20 738 en 2019. 

 

Pour célébrer le plus beau jour de sa vie ou pour un voyage de noces inoubliables, découvrez ces quatre sites
Une nouvelle ère s'annonce dans le domaine de la médecine et chirurgie esthétique au Maroc, avec l'ouverture de Ma Clinique
Recette du chef pâtissier Abderrahim Aït Lmouden de Mazagan Beach & Resort.
La ville ocre reste incontestablement la destination la plus prisée pour sceller l’union de deux êtres prêts à s’engager pour
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4