Sommet de la femme RNIste : “L’autonomisation des femmes, levier pour un Maroc prospère”

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a organisé ce 4 mars à Marrakech, sous la présidence de Aziz Akhannouch son Sommet de la femme RNIste, Ce rendez-vous annuel a enregistré la présence de quelque 1.600 participantes et participants.

Le Sommet de la femme RNIste est une rencontre qui traite du statut des femmes marocaines et africaines pour une égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Ce rendez-vous d’envergure a accueilli des centaines de participants, venus des quatre coins du monde, comme le Sénégal, les Iles Comores, l’Allemagne, etc., venus défendre, à travers leurs interventions, les droits de la femme. “La tenue de ce Sommet est l’occasion de chercher avant tout à faire face aux défis, et de mesurer les étapes franchies et les progrès qui restent à réaliser pour baliser leterrain permettant une plus grande justice sociale et l’égalité des genres”, a avancé Aziz Akhannouch, chef du gouvernement.

En ce sens, le président du parti du Rassemblement national des indépendants (RNI) a rappelé les différents progrès réalisés par la Maroc en vue de l’émancipation de la femme. “Les vingt dernières années ont permis aux femmes marocaines d’obtenir des acquis révolutionnaires qui doivent être fièrement soulignés en grande partie grâce à la sagesse et à la clairvoyance de SM le Roi Mohammed VI. Toutefois, et après deux décennies, le Code de la famille nécessite une révision”, a insisté Aziz Akhannouch. Pour lui, le Code de la famille doit suivre l’évolution de la société en termes des droits de l’Homme, comme le mariage des mineurs, la tutelle en cas de divorce, etc.

Au cours de cette séance plénière, plusieurs congressistes venues de différents pays et du Maroc ont partagé, devant des centaines de femmes et d’hommes, des expériences enrichissantes en faveur de l’égalité des genres. Le Sommet a ainsi vu la présence de plusieurs sommités telles que la ministre sénégalaise des Affaires étrangères Aïssata Tall Sall, ou encore Echata Mohamed Ali, sénatrice et membre du parti de la Convention pour le renouveau des Comores (CRC).

C’est ainsi que d’événement en meeting, de congrès régional en université thématique, le RNI consolide son leadership sur plusieurs fronts, dont notamment les droits de la femme. “Le développement du Maroc voulu par SM le Roi Mohammed VI, est tributaire du statut des femmes dans la société et leur participation aux différents domaines de développement”, a conclu le chef du gouvernement.

 

Prévu du 20 au 27 avril 2024, l’événement se tiendra sous le thème «connais-toi toi-même».
Soins, maquillage, parfums… Notre sélection exclusive pour être à la pointe des tendances !
En matière de soins capillaires, on voit émerger une nouvelle tendance : le head spa. Premier head spa au Maroc,
Au cours du mois de mars, la réforme du Code de la famille devra être présentée au Roi Mohammed VI.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4