Ramadan 2023 : qu’est-ce qu’on regarde à la télé ?

Des programmes riches et variés. Voilà ce que promettent les chaînes de télévision nationales chaque Ramadan. L’audimat monte en flèche à cette occasion, mais le téléspectateur est-il pour autant satisfait ?

À en croire les chiffres d’audience communiqués tous les ans par les deux chaînes marocaines, les programmes qu’elles proposent pendant le mois béni, surtout à l’heure du ftour, réalisent une audience très importante. Pourtant, ces mêmes productions sont sujettes à beaucoup de critiques de la part du public. Durant la première journée du Ramadan, la part d’audience d’Al Aoula a par exemple été de 19,6% alors que celle de 2M a été de 38,9%. En prime time, ces mêmes chaînes accaparent 26% et 48,5% de parts d’audience. Le programme le plus vu sur Al Aoula est “Knaynati”, avec 4,42 millions de téléspectateurs, suivi de “Salah et Fati”, avec 4,21 millions de téléspectateurs. Le programme le plus vu sur 2M est “Mchiti Fiha” avec 10 millions de téléspectateurs, suivi de “Dirou Niya” avec 8,5 millions de téléspectateurs. Mais pourquoi le public marocain continue-t-il de consommer ces productions s’il ne les apprécie pas ?

Regarder une production nationale lors de la rupture du jeûne est à vrai dire une habitude que nombre de Marocains ont adopté ; Ramadan étant une période de forte consommation de télévision. Mais, les programmes les plus regardés sont toutefois les plus critiqués par le public sur les réseaux sociaux. La caméra cachée jugée de “fausse” en est le parfait exemple. Le public marocain a toujours critiqué “l’absence de spontanéité” des acteurs, mais ça ne change rien au fait que le programme reste tout de même en tête de liste des deux chaînes. Les sitcoms suscitent, à leur tour également et comme à l’accoutumé, un débat renouvelé entre ceux qui les trouvent “dignes d’être vus” et “offrant la dose d’humour requise”, et ceux qui n’hésitent pas à les clouer au pilori, les qualifiant d’“insipides” ou d’“indigestes”, au vu de leur “niveau médiocre” et de leur incapacité à produire l’effet escompté. Cette année, 2M et Al Aoula, tiendront-elles leur promesse de diversification du contenu audiovisuel de manière à répondre réellement aux attentes et espérances du public ?

Al Aoula, une production 100% marocaine

La série “Knaynati”, plébiscitée par le public, est diffusée tous les jours à 19 h 15 sur Al Aoula. La série, dont les rôles principaux sont campés par Mohamed El Jem, Dounia Boutazout, Jamila El Haouni et Raouia, relate l’histoire de Haj Thami obligé, par la force des choses, de prendre soin de son épouse, de ses fils et belles-filles. Au top des séries les plus regardées sur cette même chaîne, nous trouvons “Kayna Dourouf” de Driss Roukhe. La série raconte l’histoire de trois ex-détenues liées d’amitié lors de leur incarcération, confrontées au problème de réinsertion au sein de la société. Le casting de la série réunit Raouia, Ibtissam Laaroussi, Samia Akariou, Abderrahim El Meniari et Rafik Boubker.

Autre temps fort sur Al Oula, la série “Aïcha”, diffusée tous les soirs à 22 h. Elle relate l’histoire de Aïcha qui, depuis la mort de son père, doit prendre en charge toute une famille, gérer son travail ainsi que les problèmes familiaux. Cette production réunit Raouia, Fatima Zahra Benacer, Sahar Essadiki, et Rabie Esqali. La grille des programmes s’enrichit aussi d’une émission de télé-réalité sur l’art culinaire marocain, de documentaires, de débats, d’émissions culturelles, scientifiques et religieuses pour répondre à tous les goûts.

2M, une programmation riche et diversifiée

La série “Al Maktoub” qui a réuni l’année dernière des millions de téléspectateurs et autant de vues sur youtube revient cette année pour une deuxième saison. Elle est diffusée tous les soirs à 20 h 15 sur 2M. Autre temps fort, la série “Tarik Al Ward” qui met en avant l’univers olfactif, diffusée à 22h. La chaîne programme aussi un sitcom, “Khou Khwatatou” qui est diffusé tous les lundis à 22 h. L’histoire tourne autour de Aziz (Adnane Mouhejja) qui doit s’occuper de ses 7 sœurs aux forts caractères après le décès de leurs parents. La téléréalité est également présente dans la grille de 2M, avec l’émission “Ahssan Pâtissier Celebrity”, à suivre tous les mardis à 22 h. De nouveaux téléfilms, traitant de sujets sociétaux (“Chouk Lward” produit par Hassan Foulane, “Akhir Kalam”, “Joueur d’échecs” et “Le week-end”) sont programmés chaque mercredi et samedi à 22 h. 2M a également prévu différentes émissions culinaires et religieuses avec comme engagement, mettre en avant le meilleur de la production nationale tout en proposant tous les formats télévisuels.
Sur le papier, ces séries, téléfilms et émissions semblent alléchants et invitent à les regarder. Mais le risque d’être déçus, et à jamais dégoûtés des programmes ramadanesques des deux chaînes de télévision nationale, est très fort. Les programmes de cette année pourront-t-ils nous réconcilier avec la production nationale ? Nous osons l’espérer.

 

Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
Huawei a organise sa toute première exposition mondiale HUAWEI XMAGE, intitulée "Un monde chaleureux - 12 ans de photographie Huawei"
L'édition 2024 de "Elu Produit de l'Année Maroc" a consacré 30 produits novateurs, choisis par plus de 3.000 consommateurs au
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4