Une femme enterrée vivante à Berrechid

Une femme de 57 ans a été déclarée morte par l’hôpital où elle était soignée alors qu’elle était bien vivante.

C’est le journal Assabah qui a relayé cette histoire sordide. Au cimetière de Berrechid, le 9 janvier, Fatima Nabil était sur le point d’être ensevelie lorsque les proches ont entendu des soupirs. Ils lui ont alors découvert le visage avant de réaliser qu’elle était en vie. La famille l’a immédiatement transportée à l’hôpital provincial Errazi d’où elle a été transférée à l’hôpital Hassan II. Retour sur les faits : quelques jours auparavant, cette femme âgée de 57 ans avait sombré dans le coma suite à un malaise. Transportée à l’hôpital, l’infirmière avait constaté sa mort. Une enquête a été ouverte par la police judiciaire de Berrechid pour essayer de tirer cette affaire au clair et comprendre comment l’autorisation d’inhumer a pu être délivrée à la famille. L’époux de la « rescapée » s’est dit scandalisé : « C’est une honte ! » Il a ajouté que le personnel médical devait « absolument prendre ses responsabilités ».

L’Institut français du Maroc, en partenariat avec les éditions La Croisée des Chemins, accueillera en tournée au Maroc Gilbert Sinoué
Du 18 au 20 avril, Rabat vibrera au rythme de la gastronomie marocaine lors du IVème Chapitre des Disciples Escoffier
La deuxième édition des « Nuits du film Saoudien » se tiendra dans 5 pays à travers le monde. Le
À Essaouira, ville portuaire au charme authentique et aux remparts crénelés garants d’un devoir de mémoire, l’hôtel Atlas Essaouira Riad
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4