Un père de famille viole une femme et filme l’agression

C’est un fait divers bien sordide que nous rapporte l’édition du jour du journal arabophone Al Khabar. Selon le quotidien, un homme marié aurait été arrêté par la police de Casablanca pour avoir séquestré, puis agressé sexuellement une femme avant de la filmer nue, sous la menace d’une arme blanche.

Arrêté en début de semaine par la police de Hay Al Hassani, l’agresseur, déjà connu des services de police, a finalement été arrêté après plusieurs jours de filature, avec pour motif de mandat d’arrêt : "séquestration, viol et enregistrement d'une vidéo sexuelle sous la menace d’une arme blanche".

Lors de l’interrogatoire du mis en cause, la police a découvert des vidéos qui "montrent une femme totalement nue suppliant son bourreau, qui tenait une arme blanche, pour cesser de la filmer".

Agé d’une vingtaine d’année, affichant des antécédents judiciaires, toxicomane, marié et père de famille…  Tel est le profil de cet homme qui a déclaré lors de son interrogatoire que cette femme était sa maitresse et qu’il entretenait avec elle des relations sexuelles.

On aurait pu croire à un mensonge, mais non… Les propos ont été confirmés par la femme qui a reconnu sa liaison adultère avec le prévenu, avouant qu'elle était tombée enceinte par le passé de ce même homme, avant d'avorter.

Alors viol ou règlement de compte entre amants ?
Questionnée par la police, la victime explique : "Il m'obligeait à me dévêtir et à rester nue. Puis, il me filmait tout en me menaçant de divulguer l'enregistrement si je ne satisfaisais pas ses appétits sexuels". Afin de vérifier ses dires, celle-ci a été soumise à une expertise médicale sur ordre du parquet générale, laquelle a confirmé les tortures sexuelles.

Quant à l'épouse de l'accusé, le quotidien rapporte que celle-ci aurait insisté pour que son mari soit poursuivi en justice.

L’Indoor cycling dépoussière le classique vélo en salle. Dans le noir quasi-total, on pédale, durant 45 min, sur une playlist
Sorti le 10 janvier dernier, « Fez summer 55 » de Abdelhaï Laraki est un film sur la résistance au
Mouna Benazzou nommée à la tête de Capgemini Engineering Maroc, filiale de Capgemini et leader mondial des activités ingénierie &
Noor Slaoui vient d’annoncer sa participation au JO de Paris 2024. C’est la première cavalière à représenter le Royaume du
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4