Un court-métrage pour dénoncer la mysogynie… avec humour

Laura Felpin et Anna Apter, de jeunes actrices françaises, ont réussi à décrocher le meilleur prix du concours de courts-métrages organisé par l’association No Gynophobie, en marge du festival de Cannes. Dans ce clip intitulé Gynophobie, elles traitent l'hostilité envers les femmes avec une approche drôle et jeune qui a su conquérir le jury.

En utilisant Snapchat, ces jeunes femmes ont frappé fort. Dans le cadre d’un concours organisé par l’association « Ensemble contre la Gynophobie », elles se sont vu décerné le premier prix pour leur film Gynophobie. Elles sont en effet conquis le jury grâce à ce petit film plein d’humour dans lequel elles ridiculisent les clichés misogynes. Elles ont donc repris ces phrases typiques qu’on a tous entendues et qui peuvent paraître anodines mais sont très symptomatiques de la mysogynie. Exemples : « Si vous laissez vos filles de 12 ans sortir avec du maquillage et des jupes ras la… hein, il ne faut pas s’étonner » ou encore « Moi je les vois les musulmans dans le quartier. Ce sont eux qui tapent leurs femmes. Et la burqa ? Ca cache les bleus ». Autant de répliques cinglantes à caractère rétrograde que prononcent aussi certaines femmes. En se mettant en scène elles-mêmes pour énoncer les répliques, elles ont ainsi cherché à montrer que « la haine des femmes était très souvent véhiculée par les femmes elles-mêmes ». « On a voulu montrer qu’elles se tiraient elles-mêmes une balle dans le pied. » A voir absolument !

https://vimeo.com/164826699

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4