Trois minutes pour partager l’angoisse du harcèlement dans la rue

"Au bout de la rue" est un court-métrage qui parle d'un sujet qui peut paraître banal : le harcèlement de rue. En seulement trois petites minutes, le réalisateur parvient à transmettre au spectateur la peur que ressent une jeune fille en rentrant seule chez elle dans les rues d'une grande ville.

Au Maroc ou ailleurs, toutes les femmes font face au harcèlement de rue. Le réalisateur français Maxime Gaudet en a fait un film de trois minutes, Au bout de la rue, dans lequel on suit le trajet à pied d’une jeune femme, le soir à Paris, de l’endroit où elle a quitté ses amis jusqu’à chez elle. Ce trajet est court, trois minutes seulement, au cours duquel elle est confrontée à deux opportuns dont l’un la suit et l’insulte. Trois minutes d’angoisse qui semblent bien longues…

Pour son concert lors de la 27ème édition du Festival des musiques sacrées du monde de Fès, Kim Burrell sera
Ancrées dans les traditions mais s’inscrivant dans la contemporanéité, les tenues de Ghita Lahrichi composent une silhouette beldi-chic reconnaissable entre
Une robe à manches bouffantes, des ballerines ultra-tendances et des bijoux fins et raffinés… Voyons la vie en rose avec
une composition d'un bel effet pour une salade gourmande.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4