Timitar Off avec Rachid Benzine : « Sans culture, un pays ne peut pas se renouveler »

Dévorer un livre, regarder un film, s'attarder sur une oeuvre d'art, un tout qui aide à mieux se questionner et comprendre le monde qui nous entoure. Cela n'est possible qu'à travers la culture.

Dévorer un livre, regarder un film, s’attarder sur une oeuvre d’art, un tout qui aide à mieux se questionner et comprendre le monde qui nous entoure. Cela n’est possible qu’à travers la culture. Elle est essentielle et non pas secondaire, comme l’a appuyé Rachid Benzine, islamologue et écrivain* qui a participé ce 4 juillet à la première table ronde du Timitar Off d’Agadir autour de la question : « L’art et la culture, à quoi servent-ils vraiment ?  » Interview.

*Auteur de « Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ». Livre adapté en pièce de théâtre « Lettres à Nour » et interprété pour la première fois en amazigh ce 4 juillet au Festival Timitar Off.

L’Institut français du Maroc, en partenariat avec les éditions La Croisée des Chemins, accueillera en tournée au Maroc Gilbert Sinoué
Du 18 au 20 avril, Rabat vibrera au rythme de la gastronomie marocaine lors du IVème Chapitre des Disciples Escoffier
La deuxième édition des « Nuits du film Saoudien » se tiendra dans 5 pays à travers le monde. Le
À Essaouira, ville portuaire au charme authentique et aux remparts crénelés garants d’un devoir de mémoire, l’hôtel Atlas Essaouira Riad
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4