Sexisme au travail : les femmes toujours victimes de leurs hormones

Une récente étude anglaise révèle que les inégalités entre hommes et femmes au travail sont encore fortes et que les clichés ont la vie dure.

D’après une récente étude menée par Expert Market au Royaume-Uni sur le sexisme au travail et les inégalités entre hommes et femmes, le machisme dans le monde professionnel a encore de beaux jours devant lui. A tel point que pour 63% des sondés (hommes et femmes confondus), ces inégalités n’existent même pas. Résultat démontré par les chiffres suivants : la moitié des sondés masculins considèrent que les femmes ont des capacités de travail différentes de celles des hommes et 14% d’entre eux pensent qu’il est normal de les payer moins pour un travail égal. Mais le pire est à venir. Il semblerait que beaucoup d’hommes mais également de femmes continuent à véhiculer certains clichés hyper machistes. Ainsi, pour 50% des interrogés (hommes et femmes confondus), le comportement des femmes sur leur lieu de travail est dicté par leurs « hormones ». Clou de cette enquête qui en dit long sur la persistance d’un sexisme ordinaire en 2015 : 37% des recruteurs ont déjà discriminé une femme à l’embauche dans la perspective qu’elle ait un enfant. La pire conclusion de cette énième étude est sans doute que ce sexisme est entretenu par les femmes elles-mêmes…

Suite au succès retentissant des vitrines M’OTION à M Avenue, la première édition du concours M’OTION NextGen s'est tenue le
Elles brillent dans différents domaines et se distinguent par leur force, charisme et impact positif sur leur environnement. Les profils
Il y a urgence ! Il faut stimuler l’implication des femmes dans l’économie. Elle est au plus mal : 19,8%
“Assilah, ville de tous les amours...” est l’intitulé de l’exposition qui réunit onze artistes travaillant pour la plupart à Assilah.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4