Scandaleux ! Chafik Chraïbi, le défenseur du droit à l’avortement, démis de ses fonctions!

Le président de l’Association de lutte contre l’avortement clandestin, a été démis de ses fonctions de chef de service à la maternité des Orangers, à Rabat, suite au reportage réalisé par France 2 sur les avortements clandestins au Maroc.

Interrogé par le HuffPost Maroc, le professeur Chraïbi indique avoir pris connaissance de cette décision émanant du ministère de la Santé le 27 janvier, à son "grand étonnement" et "pour des raisons totalement injustifiées".

Dans le cadre d’un reportage réalisé pour l’émission "Envoyé spécial", diffusé par la chaîne France 2, sur l’avortement clandestin au Maroc, le gynécologue, qui officie depuis 30 ans à la maternité des Orangers à Rabat, avait été interrogé par l’équipe de journalistes français. Il témoignait alors des conséquences souvent dramatiques des grossesses non désirées.



Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, qui soutenait pourtant le combat de l'AMLAC, en allant jusqu'à parrainer son dernier congrès couvert notamment par le magazine Femmes du Maroc, aurait menacé de sanctionner le professeur Chraïbi dans un courrier adressé au Conseil national de l’ordre des médecins, au Conseil régional de Rabat, à la Faculté de médecine et au CHU de Rabat, leur demandant de "statuer sur son cas".



Le ministère  reprocherait ainsi au gynécologue de laisser sous entendre, dans le documentaire, qu’il pratiquait des avortements clandestins, sans compter le fait qu'aucune autorisation de tournage n'aurait été délivrée… Un comble quand on sait que le reportage s'est déroulé au grand jour à Rabat, dans un tribunal de Meknès et à Dar al Hadith, à Rabat! 



Le renvoi de cette figure majeure de la cause féminine et fervent militant du droit à l'avortement est tombée comme un couperet aujourd'hui. Déjà, la mobilisation sur le web se met en place pour soutenir le docteur Chraïbi et la cause qu'il soutient, celle-là même dont il a fait le combat d'une vie. 

7 joueuses marocaines prennent part cette année à la 26ème édition de la Coupe Lalla Meryem qui se déroulera du
L’enfant de cinq ans était mort en février 2022 après être tombé au fond d’un puits au nord du pays.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4