Procès Dandouni : 11 ans après, l’époux passe aux aveux

La justice française rouvre l’enquête sur la disparition de Karima Benhellal, une Marocaine de 38 ans disparue au Maroc durant des vacances avec son époux. Onze ans après les faits, l'époux accuse son beau-frère du meurtre et avoue avoir fait disparaître le corps de son épouse.

C’était en 2005. Alors qu’elle était en voyage au Maroc avec son époux, Karima Dandouni disparaît dans des conditions mystérieuses. Son corps n’a jamais été retrouvé et son époux Karbal n’a jamais reconnu avoir commis cet homicide. La justice française le condamne pourtant à 25 ans de réclusion. Coup de théâtre. 11 ans après, le conjoint qui a longtemps clamé son innocence confie que sa femme est morte d’un coup de couteau donné par le frère de sa deuxième femme, qu’il avait épousée au Maroc en 2003. Cette deuxième épouse avait ensuite usurpé l’identité de la victime pour rentrer en France avec son mari. L’homme a avoué avoir carbonisé le corps de sa conjointe et l’avoir déposé quelque part dans une banlieue de Casablanca. « Son corps est très, très certainement celui signalé par un article de la presse marocaine le 18 juillet 2005, ce corps calciné retrouvé par les gendarmes », estime Me Chemla, avocat de la famille de la disparue. Le frère de Karima, Mohammed Benhellal, souhaite aujourd’hui que le corps de sa sœur soit retrouvé pour l’enterrer dignement. Une enquête a été ouverte contre X pour assassinat.

 

 

 

 

 

« Les Écoles Al Madina » dévoilent leur nouveau plan de développement stratégique : Madina Kids et Madina Schools, sous
L’Institut français du Maroc, en partenariat avec les éditions La Croisée des Chemins, accueillera en tournée au Maroc Gilbert Sinoué
Du 18 au 20 avril, Rabat vibrera au rythme de la gastronomie marocaine lors du IVème Chapitre des Disciples Escoffier
La deuxième édition des « Nuits du film Saoudien » se tiendra dans 5 pays à travers le monde. Le
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4