ONDH : La pauvreté concerne un Marocain sur deux

D’après l’étude sur « La Dynamique de la pauvreté au Maroc » menée par l’Observatoire national du développement humain (ONDH), la pauvreté concerne un Marocain sur deux. Les informations à retenir.
  • Près de 45% des Marocains se considèrent subjectivement pauvres(38,6% dans le milieu urbain et 58,4% dans le milieu rural) contre 46,3% en 2013. Pour l’ONDH, « la pauvreté subjective affecte l’ensemble des classes sociales du pays mais à des niveaux différents. Le taux de pauvreté subjective a été de 55,7% parmi les 20% les plus pauvres et de 26,7% parmi les 20% les plus aisés. Son développement traduit un signe de diffusion des inégalités sociales, d’un manque de confiance et d’expression de nouveaux besoins insuffisants et non mesurés par les approches monétaires classiques. »
  • 48,5% de la population a connu au moins une fois une expérience de pauvreté entre 2012 et 2019.
  • Le taux de pauvreté absolue a reculé au Maroc. Il est passé de 15,3% en 2001 à 1,2% en 2019 au niveau national. La pauvreté absolue est déterminée par un niveau de revenu en dessous duquel les besoins fondamentaux de l’indIvidu ne sont pas satisfaits (nourriture, logement, habillement,…).
  • Le taux de pauvreté relative a également baissé, en passant de 20,4% en 2001 à 17,7% en 2019. Néanmoins, ce taux reste élevé en milieu rural, atteignant 36,8% en 2019. Le taux de pauvreté relative est la proportion d’individus dont la dépense annuelle moyenne par personne se situe au-dessous du seuil estimé à 14 667,74 Dhs.

 

 

 

L’initiative vient en réponse au nombre croissant d’incidents dans le système de transport public du Pakistan impliquant le harcèlement et
Latifa Chérif, présidente de l’association Le ruban rose dresse pour nous, à l’occasion de La journée mondiale de lutte contre
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4