Mon enfant est brillant, mais se décourage trop vite !

Sur le dernier bulletin de mon garçon de 8 ans, j’ai lu ceci : “Élève brillant mais se décourage vite et a du mal à rebondir après une note moyenne ou mauvaise.” Comment réagir à cette évaluation ?

Une piste serait de proposer à l’enfant de refaire à la maison les exercices ayant occasionné une mauvaise note. Il constatera, en principe, qu’il sait y répondre. Cela le rassurera. On peut chercher à analyser avec lui le pourquoi des erreurs : une précipitation lors de la lecture de l’énoncé, une erreur de raisonnement, une lacune consécutive à une révision incomplète ? Selon les cas, on peut l’inviter à refaire un exercice similaire. Il reprendra confiance et courage. Il faut aussi lui expliquer qu’il n’est pas grave d’avoir une mauvaise note de temps à autre, que cette dernière ne le définit pas et que vous ne le réduisez pas à cette note. Comme tout moyen d’évaluation, la note est un baromètre qui permet de réfléchir et d’interroger sa méthode de travail afin de l’améliorer. Pour que ce message soit audible auprès de l’enfant, il faut que les parents soient convaincus de sa teneur et qu’ils ne donnent pas à la note plus de pouvoir que cet outil d’évaluation n’en a.

Nos remerciements à Rachid Loukili, professeur de mathématiques et directeur pédagogique.

Ghizlaine Badri Lahlou est curatrice et commissaire d’exposition de “Révélation de l’âme”, la nouvelle exposition de Rajae Lahlou à la
L’intimité du couple pendant le mois sacré est négligée. On croit bien à tort que spiritualité et sexualité ne peuvent
L’Atelier Saveurs nous propose pour ce Ramadan de belles recettes, inspirées d'une cuisine de grand-mère, pour sublimer la table
Dévoilé officiellement le 1er avril dans les rues de Casablanca le 1er avril, Yango Navigation promet une transformation radicale des
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4