Le tajine d’agneau aux cardons de Fatéma Hal

Ethnologue de formation, passionnée par l'art culinaire et le patrimoine marocain, Fatéma Hal, cheffe du restaurant parisien La Mansouria partage avec nous sa recette du tajine d'agneau aux cardons.

Ingrédients
(pour 4 personnes)

  • 600 g de viande d’agneau coupé dans l’épaule ou dans le collier
  • 1 kg de cardons
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 1 petite botte de persil plat
  • 1 botte de coriandre
  • 100 g d’olives mauves
  • 1 cuillère à café de Sel
  • 1/2 cuillère à café de poivre
  • 1/2 cuillère à café de curcuma
  • 1/4 cuillère à café de gingembre
  • 1 citron frais
  • 1/2 citron confit.

Préparation

  • Mettez le jus du citron frais et le 1/4 de litre d’eau dans un saladier
  • Épluchez les cardons en enlevant les jolies feuilles qui serviront pour la décoration et enlever les fils des cardons dans le sens de la longueur,
  • Plongez les cardons préparés dans le saladier d’eau citronnée afin d’empêcher qu’ils ne noircissent,
  • Épluchez, lavez et coupez les oignons en lamelles,
  • Lavez et épongez les bottes de persil plats et de coriandre,
  • Dans la marmite, versez l’huile d’olive, les oignons coupés, les herbes, le sel, le poivre, les épices, les olives mauves et le citron confit coupé en deux ainsi que le litre d’eau,
  • Mélangez le tout, puis ajoutez la viande d’agneau,
  • Mettez la marmite sur un feu fort, portez à ébullition et goûtez pour ajuster à votre goût,
  • Ramenez à un feu doux et laissez cuire pendant 45 minutes à couvert,
  • Ajoutez les cardons et laissez cuire, toujours à feu doux, pendant 15 à 20 minutes,
  • Dressez dans le tajine en terre et décorez avec les petites feuilles des cardons si vous avez envie.
Suite au succès retentissant des vitrines M’OTION à M Avenue, la première édition du concours M’OTION NextGen s'est tenue le
Elles brillent dans différents domaines et se distinguent par leur force, charisme et impact positif sur leur environnement. Les profils
Il y a urgence ! Il faut stimuler l’implication des femmes dans l’économie. Elle est au plus mal : 19,8%
“Assilah, ville de tous les amours...” est l’intitulé de l’exposition qui réunit onze artistes travaillant pour la plupart à Assilah.
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4