L’atelier de la chair

Les oeuvres littéraires dont le héros est un vieux qui "consomme" une jeunette sont légion. Emmanuelle Pol crée la surprise en mettant en scène une jeune quadra qui avoue son attirance pour les vieux messieurs.

Candidement, l’héroïne explique qu’elle préfère la “chair vraie” à la “chair fraîche”. Elle bouscule les codes, dénonce “les modes d’emploi du sexe” qui prétendent nous apprendre comment jouir, nous mettant toutes et tous dans le même moule. Elle raconte, avec des mots crus, la jouissance qu’elle éprouve en étant objet entre les mains de son amant, sculpteur de métier. Le corps, les corps, les anatomies ont une belle présence dans ce roman. L’auteur explique magnifiquement combien un corps peut être beau dans l’intimité et laid dans l’“extimité”. Les fantasmes ont la parole. Une interrogation sur l’amour, le sexe, les relations humaines toute en subtilité. Une lecture plaisir qui mérite le détour.

Editions Finitude. L.A.

L’Indoor cycling dépoussière le classique vélo en salle. Dans le noir quasi-total, on pédale, durant 45 min, sur une playlist
Sorti le 10 janvier dernier, « Fez summer 55 » de Abdelhaï Laraki est un film sur la résistance au
Mouna Benazzou nommée à la tête de Capgemini Engineering Maroc, filiale de Capgemini et leader mondial des activités ingénierie &
Noor Slaoui vient d’annoncer sa participation au JO de Paris 2024. C’est la première cavalière à représenter le Royaume du
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4