La Fondation Banque Populaire parraine la pianiste marocaine Nour Ayadi

Un parcours d'exception que celui de la Marocaine Nour Ayadi. La pianiste virtuose évolue en effet avec panache dans la cour des grands et impose son nom sur la scène internationale..

Nour Ayadi a commencé les cours de piano à 6 ans avec Nicole Salmon, représentante au Maroc de l’École normale à Casablanca. À 17 ans, elle s’installe à Paris pour intégrer, en parallèle avec ses études à Science Po, le Conservatoire national de Paris avec Claire Désert et l’École normale de musique Alfred Cortot, où elle obtient son diplôme supérieur de concertiste à l’unanimité et avec les félicitations du jury. Elle devient, en 2019, la première femme et la première Marocaine à remporter le Prix Cortot, plus haute distinction délivrée par l’École normale. Les distinctions s’enchaînent en France et dans différents pays. En tant qu’artiste en résidence, Nour est, depuis septembre 2021, encadrée et suivie au sein de la Chapelle musicale Reine Elizabeth, l’institution musicale la plus prestigieuse d’Europe. Elle devient la première Marocaine à rejoindre ce cercle musical d’excellence et de perfectionnement.

La pianiste Nour Ayadi en France, a la Salina Royale Académie

L’année 2021 marque également l’admission de Nour en cycle doctoral au Conservatoire national de musique de Paris. Ce diplôme d’artiste lui permettra de mener à bien ses projets artistiques, mais aussi de se produire avec l’Orchestre des lauréats du Conservatoire à la Philharmonie de Paris lors de la prochaine saison. Elle a récemment été admise à la prestigieuse Haute École de musique à Genève pour un master soliste, dans la classe du grand pianiste et pédagogue argentin Nelson Goerner. Nour s’est produite, depuis septembre 2021, au Festival de piano en Saintonge, au Festival de piano en Valois, à l’Académie de musique Bach et au Festival Chopin-Nohant.Soutenue par la Fondation Banque Populaire, Nour prépare son prochain programme en 2022 qui inclut une tournée avec l’Orchestre de Massy en France, un récital à la Salle Cortot, ainsi qu’une résidence à la Saline Royale Academy en France.

L’actrice franco-marocaine Nadia Benzakour joue dans le dernier film d’Eric Barbier, « Zodi et Téhu ». Un magnifique conte dans lequel
L’événement Art-Fair est de retour à Marrakech. Ce rendez-vous international pose ses valises dans les salons de la Mamounia, mais
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4