La beauté du tissage marocain au cœur du nouveau Dar Si Said

Dar Si Said a rouvert ses portes à Marrakech et rend hommage aux artisanes du Maroc. Rebaptisé Musée National du Tissage et du Tapis, ce palais bâti à la fin du XIXe siècle abrite une collection exceptionnelle mettant en lumière la richesse et la diversité du tissage marocain.

« Des Créations d’hier à d’aujourd’hui », c’est le nom de la nouvelle exposition permanente de Dar Si Said à Marrakech qui, après rénovation, vient de rouvrir ses portes et être rebaptisé le Musée National du Tissage et du Tapis. « Tisseuses ou noueuses, faisant corps avec leur métier pendant de longues semaines, ces femmes anonymes se fient à leur instinct et à leur spontanéité pour créer, avec passion, des pièces somptueuses, reflétant un savoir-faire unique qui trouve son origine dans une transmission ininterrompue depuis la nuit des temps », comme le souligne, dans un communiqué, le président de la Fondation nationale des Musées du Maroc (FNM) Mehdi Qotbi.
La beauté de leur travail est aujourd’hui mise à leur juste valeur à travers cette magnifique collection abritée dans ce musée à l’architecture exceptionnelle et la décoration typiquement marocaine. A l’intérieur, le visiteur plonge dans le monde de l’artisanat traditionnel via un nouveau parcours scénographique, et (re)découvre la richesse et la diversité du tissage marocain. Rural ou citadin, l’authenticité de ce savoir-faire se manifeste à la fois dans les supports utilisés (velours, soie, brocart, cuir, etc.) que dans les produits obtenus (caftan, sacs, babouches, handira, djellaba, etc.). Cette exposition décortique la composition à la fois du tissage rural, confectionné par de larges bandes à base de poils de chèvres ou de chameaux, et du tissage citadin (Rabat, Fès, Meknès ou Tétouan) taillé dans plusieurs étoffes (la soie, le velours, le brocart). Dans cette collection, une importante partie est également consacrée au tapis en tant que véritable jalon social et historique. L’accent est mis sur les différentes phases par lesquelles passe la production de tapis et le présente dans ses différentes variantes et représentations, tout en se focalisant sur la diversité des centres de productions plantés dans les quatre coins du pays. Dans « Des Créations d’hier à d’aujourd’hui », le tapis rural (Anti-Atlas, Haut Atlas, Haouz, Moyen Atlas, et Oriental) et citadin, n’aura ainsi plus de secret pour le visiteur.

“ L'amour nous envahit d’un bonheur enivrant et nous nous sentons soudain merveilleusement vivants.”
Les boxeuses Oumayma Belahbib et Leila El Ksiri se préparent pour le tournoi de qualification olympique (TQO) mondial, programmé du
Le 1er événement automobile et sportif 100% féminin revient du 12 au 27 avril. 400 gazelles, dont 21 Marocaines, vont
Throb est la nouvelle marque de vêtements créée par Salma et Zineb Berrada, deux sœurs qui partagent une passion commune
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4