JF cherche travail…

Selon la Banque mondiale, le taux d'activité des femmes est passé de 52 à 50 % entre 1980 et 2009, tandis que celui des hommes grimpait de 78 à 82 % ; une preuve de plus que les inégalités entre les sexes persistent dans le monde du travail.

En effet, les femmes continueraient encore majoritairement d’assumer les tâches domestiques, en particulier dans les pays en voie de développement où la scolarisation a fait de grands progrès, mais où le monde du travail échappe encore à la règle en matière de genre. Plus souvent au chômage que les hommes, les femmes sont aussi très présentes dans l’économie souterraine. Quant à celles qui travaillent dans un cadre légal, elles souffrent encore et toujours de discrimination dans les salaires et l’avancement. A titre d’exemple, la Banque mondiale évoque les agricultrices qui cultivent des parcelles plus petites et pratiquent des cultures moins rentables, ou encore la petite taille des entreprises dirigées par des femmes dans des secteurs de surcroît peu fructueuses. “Les femmes supportent une part disproportionnée des responsabilités domestiques et familiales et par conséquent, des coûts fixes élevés quand elles monnayent leur travail”, explique le rapport. Z.I.L.

C’est le rendez-vous de l’élite du golf féminin. Organisée du 06 au 11 février 2023, la Coupe Lalla Meryem, qui
Pour atteindre l’égalité femme-homme, il est crucial, fondamental, indispensable de repenser les masculinités. Soufiane Hennani, nous livre son point de
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4