Islamophobie: Philippe Tesson s’excuse, mais ne retire rien de ses propos

Il y a quelques jours sur Europe 1, Philippe Tesson, journaliste au journal Le Point avait choqué par ses propos islamophobes. " Ce sont les musulmans qui amènent la merde" avait-il déclaré suite aux attentats de Charlie Hebdo. Aujourd'hui, il se défend d'être islamophobie mais ne renie pas pour autant ses propos. L'interview en images

"Pas un instant dans ma vie, je n'ai parlé ni pensé en islamophobe", s'est défendu Philippe Tesson ce jeudi matin sur France Inter, revenant sur son "dérapage". Et s'il admet une maladresse sur la forme, justifiée selon lui "par la colère et l'émotion", il ne renie pas pour autant le fond de son propos.

"C'est vrai que je suis allé trop loin. Comme je vais beaucoup trop loin, souvent. J'ai été élevé dans une autre culture, notamment journalistique", a-t-il fait valoir. Et d'ajouter: "Je l'ai déjà dit: si j'ai blessé quiconque, je le regrette infiniment". Il n'en demeure pas mois que le journaliste assume entièrement ses propos: "S'il y a un problème avec la laïcité, ce n'est pas les chrétiens qui le posent. Tout le monde en convient. Ce sont les musulmans qui ont un problème avec la laïcité", maintient-il.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour provocation à la haine visant le journaliste Philippe Tesson. L'enquête du parquet de Paris a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP), a précisé la source judiciaire.

La rentrée littéraire qui s’étend d’août à octobre, est marquée cette année par un recul important du nombre de titres
Travail, enfants, maison : en période de rentrée, ce qu’on appelle la “charge mentale” du foyer pèse encore le plus
31AA4644-E4CE-417B-B52E-B3424D3D8DF4